Actualités

50e anniversaire de la polyvalente Louis-Saint-Laurent : Nouvelle année,nouveau logo

POlyvalente

Annie-Claude Turgeon, gestionnaire administrative, Victoria Lamontagne, première ministre du parlement de l’école, Renée-Claude Leroux, organisatrice communautaire à la polyvalente, Anne Lachance, directrice adjointe, le directeur, Tommy Poulin et Martial Gaudreau, directeur général du CSS des Hauts-Cantons.

Plus tôt ce mois-ci, la polyvalente Louis-Saint-Laurent d’East Angus a dévoilé le logo qu’elle arborera fièrement pour les années à venir. Un logo empreint d’espoir, de force et d’élégance. Un symbole fort pour une école qui se distingue, selon le directeur de l’établissement, M. Tommy Poulin.
« La nouvelle image de la polyvalente est le fruit d’une longue et profonde réflexion de qui nous sommes depuis 50 ans et de ce que nous voulons être pour les 50 prochaines années. L’image ne nous définit pas; elle nous représente. Nous pouvons et devons la porter fièrement puisqu’elle parle de nous et de nos aspirations. Et si une image vaut mille mots, l’avenir sera prometteur à la polyvalente Louis-Saint-Laurent », souligne-t-il.
Selon la première ministre du parlement de l’école, Victoria Lamontagne, l’ensemble des élèves et les membres du parlement semblaient aimés et ravis par le nouveau logo de leur école. « C’est une image prestigieuse et innovatrice. En plus, ce logo se décline et s’adapte aux différents projets ou activités de notre école comme le sport, le parlement, la cité-école et le programme de santé globale. Nous en serons fières et fiers de le porter ».
Plusieurs activités en lien avec le 50e anniversaire viendront souligner l’évènement qui aura lieu le 8 octobre prochain à la cafétéria de la polyvalente. Cette soirée sera une présentation musicale d’anciens élèves, de Jean Lavigne et son groupe entre autres. Un spectacle musical avec plusieurs prestations différentes pour combler tous les goûts.
Tous les profits, lors de ces activités, iront à la Fondation Louis-Saint-Laurent qui travaille pour le bien-être des jeunes du Haut-Saint-François et de la polyvalente.

Article précédentArticle suivant
©2022 Journal Le Haut-Saint-François