ACTU-Rachel

History is Hot

No, history did not begin 150 years ago. Yet, it can be hard to find information about what is now the Haut-Saint-François before the arrival of European settlers.
For example, Wikipedia tells us that the first inhabitants of our region were the Abenaki first nations, and that the Abenakis allied themselves with the French during the Seven Years’ War to fight the British. Period.
The Canadian Encyclopedia does somewhat better. There I find a map situating my very own Maple Leaf, Quebec, at the very heart of the traditional Abenaki territory that extends from Quebec City to Massachusetts, and from Montreal to mid-Maine. The Abenaki peoples, the “dawn-land people,” saw their population devastated by 98%, and their land appropriated by the settlers. So let us acknowledge with sorrow that we live on land that is unceded Abenaki territory.
SINGING IS IN
An hour of singing old familiar gospel hymns accompanied by an old-fashioned harmonium, some pre-chosen and some chosen by participants sitting in old-fashioned wooden pews. That would be the annual Hymn Sing in the former Congregationalist/United Church at 374 Route 253 in Eaton Corner, now the main exhibit area of the Eaton Corner Museum. The Sing is planned for Sunday, July 16, at 2 p.m. There’s no entrance fee, but a free-will donation may be placed in the old-fashioned collection box. And after the singing, there will be cookies and lemonade. Info: Call the Eaton Corner Museum at 819-875-5256.
1867 IS SOON
It’s 1867 again on Sunday, August 13, 2017, in the historic village of Eaton Corner, located in the Municipality of Cookshire-Eaton. That’s when the Eaton Corner Museum welcomes visitors to experience village life in Eaton Corner at the time of Confederation when it was a bustling village and a stage coach stop. There will be bustling, and much more. Historian Monique Nadeau-Saumier will offer a bilingual presentation highlighting some of the prominent residents living in the village at the time of the Confederation. Yes, it’s the Museum’s 150th birthday bash. Look for more information in the next issue or at www.eatoncorner.ca, but for now, ink the date into your calendar: August 13.
HEROINES ARE ON
On exhibit this summer in the Foss House at the Eaton Corner Museum is Housewife Heroines, highlighting contributions by women during World War II. Next door at the Congregationalist Church is its permanent exhibition, A Tale of the Townships. Across the road is the Museum’s reserve collections in the Academy. All told, the Museum holds over 4000 objects in its collections, depicting the life of the early settlers to the Haut-Saint-François region of the Eastern Townships. During July and August, the Eaton Corner Museum is open Wednesday to Sunday, 11 a.m. to 4 p.m. Info: info@eatoncorner.ca or 819-875-5256.
NEIGHBOURS ARE HERE
On Saturday, July 15, is the second annual Neighbours Day in Sawyerville. Also known as the Fête du voisinage Sawyerville, it’s a get-together organized at the Parc de la Station rink with activities for all ages. There’s bingo under the big tent at 2 p.m. There’s volleyball. There are inflatable games with a water slide. There are restaurants and a bar. There’s a mechoui at 5:30 to 7:30 p.m. for those who have pre-purchased their tickets at the CPL Depanneur ($20 for ages 12+, $10 for ages 6-11, and free for ages 5 and under). And in the evening, there is music with the Six Shooters.
THE MARKET IS NOW
The Village Market of the Sawyerville Community Garden opens Saturday, July 1st, featuring local gardeners who offer fresh products without pesticides or artificial fertilisers. Continuing every Saturday morning, 10:30 a.m. to 1:30 p.m., from July to October, the market also offers scones or pizza baked in the outdoor bread oven. Info: Chantal Bolduc at chantalbolduc99@bell.net or 819-889-3196.
ENGLISH IS OFF
Services in English are taking a summer break at the Centre d’action bénévole du Haut-Saint-François, to return on August 21. But no need to go hungry: The bi-weekly frozen meals on wheels service will continue throughout the summer. Also, all services will still be available in French. Just call 819-560-8540 on Monday to Thursday, 9 a.m. to noon or 1 to 4 p.m., or Friday, 9 to 11:30 a.m. The coordinator of English services, Diane Grenier, will be back after July 11, when you can reach her by calling the number above and pressing 9 for English, or by emailing coordo@cabhsf.org.
GILLES IS GRATEFUL
Gilles Denis of the Foundation of the CSSS du Haut-Saint-François sends a big thanks to everyone who helped make the classical music concert in Cookshire on June 17 so successful. That includes, of course, the Trinity United Church, which hosted the concert for the 15th year in a row.
CHURCHES
United. On July 9, the Sunday service is in Bishopton, followed by a Strawberry Social. on July 16, it’s in Cookshire, and this is the week of the Vacation Bible School, too. On July 23, the service is in East Clifton, and on July 30, it is in Cookshire. On August 6, the Service is in Brookbury, followed by a potluck lunch at the Brookbury Hall. Info: 819-889-2838 (listen to message).
Baptist. In Sawyerville, the Sunday worship service is at 9 a.m. in French, and 11 a.m. in English. Sunday school is at 10 a.m. in English and French. Info: 819-239-8818.
Anglican. On Sunday July 9, the service is at St. John’s Church in Brookbury, and on July 16, it’s at St. Peter’s Church in Cookshire. On July 23, the service is at St. Paul’s Church in Bury, and on July 30 is a special Deanery service at the St. John’s Church in Brookbury, celebrating the 175th anniversary of this church. On August 6, the service is at St. Peter’s Church in Cookshire, along with the Fraser Family Reunion. All services are at 10:30 a.m. Info: 819-887-6802.
Do you have news to share? Call 819-300-2374 or email ra.writes@gmail.com by July 17 for publication August 9 and by August 14 for August 23.

ACTU-Béton

Le béton estampé, vous connaissez ?

Si vous n’avez jamais vu un revêtement de sol pour terrasse en béton estampé, vous risquez d’être fort impressionné la première fois que vous en apercevrez un. Le béton estampé ou décoratif est le fruit d’un procédé mixte d’estampage et de coloration qui permet de créer des motifs imitant à la perfection les pierres des champs, le pavé uni, la céramique, la brique, le bois et plus encore. Poursuivez votre lecture pour découvrir les qualités de ce revêtement étonnant !

Avant toute chose, il faut savoir que le béton est un matériau stable qui résiste parfaitement aux écarts de température, à la pourriture, à l’usure, aux insectes et au feu. Par ailleurs, le béton est écologique, car il produit beaucoup moins de gaz carbonique que le ciment et il peut être recyclé à 100 %.

Lorsque vous choisissez un revêtement de sol en béton pour votre terrasse, vous obtenez la paix d’esprit: ce matériau possède une durée de vie d’au moins 25 ans et nécessite peu d’entretien. En fait, pour conserver son éclat, il suffit d’appliquer un scellant tous les deux ou trois ans et de faire disparaître les taches avec un solvant. Simple, n’est-ce pas ?

Informez-vous auprès des spécialistes de votre région à propos de l’installation de béton estampé pour votre terrasse, mais aussi pour les escaliers, les allées, le stationnement, le contour de la piscine… Les variétés de formes, de couleurs et de motifs sont illimitées ! Pour créer ou embellir un aménagement paysager à prix compétitif et pour rehausser la valeur de votre propriété, le béton estampé s’avère une solution intéressante à considérer.

actualite HSF

Arnaque téléphonique: prévention auprès des grands-parents

Les policiers de la Sûreté du Québec tiennent à rappeler certains conseils de sécurité afin d’éviter des fraudes auprès des personnes âgées de la Montérégie et de l’Estrie – Centre du Québec.

Récemment, un ou des individus se seraient fait passer pour les petits-enfants de certains aînés afin de leur soutirer des sommes d’argent et utiliseraient toujours le même stratagème.

Le ou les suspects téléphoneraient à des aînés en se faisant passer pour leurs petits-fils. Ils prétendraient avoir des problèmes et/ou être dans une situation d’urgence et demanderaient qu’ils leur fassent parvenir immédiatement de l’argent. Ils insisteraient pour que leurs parents ne soient pas mis au courant et mentionneraient les rembourser dès que possible. Le ou les arnaqueurs pourraient également avoir un complice qui entrerait en communication avec la personne âgée en prétendant être un policier ou un avocat. La victime transfèrerait, par le biais d’un service de transfert d’argent en ligne, de l’argent de son compte à son présumé «petit-fils». Parfois, le ou les suspects iraient même récupérer l’argent demandé au domicile de la victime.

Voici donc quelques conseils de prévention afin d’éviter de tomber dans de tels pièges:

– N’offrez jamais d’information privilégiée à votre interlocuteur.

– Demandez-lui des détails et validez ces informations avec les parents ou d’autres membres de la famille.

– Assurez-vous de l’identité de votre interlocuteur en lui posant quelques questions personnelles auxquelles seuls vos vrais petits-enfants sauront répondre.

– Ne faites jamais un virement d’argent télégraphique, peu importe les circonstances.

– Ne fournissez jamais votre numéro de carte de crédit par téléphone ou sur Internet à moins d’être sûr du destinataire.

Pour des conseils de prévention supplémentaires sur la fraude par Internet, par téléphone ou par la poste auprès des aînés, consultez cette section du site Internet de la Sûreté du Québec: (http://www.sq.gouv.qc.ca/aines/la-surete-vous-conseille/fraudes-internet-poste-telephone-surete-du-quebec.jsp).

Si vous avez été victime d’une arnaque de ce genre, il est important d’appeler son service de police local. Rappelons que toute information sur des actes criminels ou des événements suspects peut être communiquée à la Centrale de l’information criminelle de la Sûreté du Québec au 1 800 659-4264.

Tournoi

Tournoi provincial Atome Pee-Wee

Du hockey à son meilleur sera présenté du 30 janvier au 12 février prochains, où se déroulera le traditionnel tournoi provincial Atome Pee-Wee de l’Association du hockey mineur du Haut-Saint-François (AHMHSF). Totalisant 14 jours d’affrontements sur glace, c’est 46 équipes de partout en province qui viendront rivaliser et se donneront du fil à retordre pour l’honneur de gagner le tournoi, à l’aréna Robert-Fournier d’East Angus.
Parmi eux, les équipes locales des Shark’s, composées de jeunes de 9 à 12 ans, pour la plupart tous résidents des municipalités environnantes de la MRC. Cette année, les Shark’s totalisent deux équipes d’Atome B et deux autres de Pee-Wee A et C. Les bénévoles du comité responsable du tournoi ont travaillé d’arrache-pied pour offrir davantage cette année. Au-delà de l’ambiance et des festivités, ils proposent toutes sortes de divertissement rattaché le plus possible à des prix et des cadeaux.
Match d’ouverture
Le 5e jour suivant le début du tournoi, la population est invitée à venir encourager les joueurs, le vendredi 3 février, à 19 h 45, pour le match d’ouverture. Symbolique et protocolaire, on amorce la soirée par la présentation des invités spéciaux, des dignitaires ainsi que des commanditaires majeurs. Pour la 36e édition, le comité organisateur du tournoi a nommé M. Carol Bibeau, président d’honneur. Une mention particulière sera faite à cette personne qui par le passé s’est dévouée et a promu le hockey au-delà de l’association. Suivront la lecture du serment de l’officiel ainsi que du serment de l’athlète, prononcés par le capitaine de l’équipe Atome. Les joueurs des deux équipes qui s’affrontent seront tous présentés un à un. Zachary Godbout, l’annonceur désigné, chantera l’hymne national suivi de la mise au jeu officielle.
Le lendemain, le samedi 4 février en après-midi, sera consacré à la fête de la famille. Du maquillage, ballons et plus divertiront les enfants.
Finales
Les finales de la catégorie Atome se tiendront le dimanche 5 février. Pour les Pee-Wee, elles auront lieu le dimanche 12 février. À cette position dans la course, tous les joueurs recevront une médaille d’or ou d’argent. Les grands gagnants de chaque niveau repartiront avec un trophée et une bannière.
Mot du président
David Bilodeau, président de l’AHMHSF, souligne que beaucoup d’heures sont investies par le comité du tournoi, les nombreux bénévoles, ainsi que les parents des joueurs. Il tient à exprimer toute sa gratitude pour leur implication. « Le temps investi de façon volontaire, c’est ce qui fait le succès du tournoi », rappelle le président. Cette année, au sein de l’équipe, un effort est mis en place pour les commandites en vue de les afficher davantage et d’améliorer la communication afin de créer un sentiment d’appartenance. « Je remercie grandement tous les commanditaires, sans vous le tournoi serait impossible à réaliser », précise M. Bilodeau.
David Bilodeau, président de l’AHMHSF, et Katherine Mailhot, directrice du tournoi provincial Atome Pee-Wee, sont unanimes dans leur discours et invitent l’ensemble de la population à venir encourager les jeunes. Ils souhaitent la bienvenue à tous les joueurs et supporteurs. Mme Mailhot conclut en remerciant grandement le comité pour son dévouement.

©2017 Journal Le Haut-Saint-François