local

La population des Cantons-de-l’Est est plus que jamais mobilisée pour manger local

Un nombre record de 15 106 personnes se sont lancé le défi de mettre plus d’aliments locaux au menu durant tout le mois de septembre. Cela représente une hausse globale de 152 % pour cette 8e édition du Défi 100 % local, un événement porté par le Regroupement des tables de concertation bioalimentaire du Québec (RTCBQ). Comme quoi manger local n’est pas une mode, mais bien un mouvement de société qui prend de l’ampleur année après année, et ce, aux quatre coins de la province.
Dans les Cantons-de-l’Est, c’est une hausse de 32 %.
« L’importance de l’achat local et de ses retombées positives continue de faire son petit bout de chemin! L’augmentation de participation montre l’intérêt des Estriennes et Estriens à faire plus de place aux produits d’ici, et les projets notamment éducatifs permettent d’outiller la population dès le plus jeune âge. Plus on en parle, plus on le démystifie, plus on est en mesure d’accompagner la population selon les défis auxquels on peut faire face. Ce n’est pas une simple mode, mais un retour à des valeurs essentielles », explique Héléna Hubert, Conseillère en développement bioalimentaire chez Créateurs de saveurs Cantons-de-l’Est.
Une mobilisation de tous les secteurs
S’approvisionner localement n’est pas qu’une affaire de citoyen.ne.s-mangeur-euse.s. C’est pourquoi 1034 entreprises bioalimentaires ont été mises de l’avant par les Tables de concertation bioalimentaire du Québec (TCBQ) dans le cadre du Défi, tout comme 170 marchés publics. De plus, les TCBQ se sont impliquées dans leur région respective dans le cadre de la 4e édition de l’événement Les institutions mangent local ! tenu en septembre, une initiative d’Aliments du Québec au menu.
En plus des personnes inscrites au Défi 100 % local, quelque 2 860 417 autres ont été rejointes par l’ensemble des activités de sensibilisation et de promotion mises en place durant le mois de septembre par les Tables de concertation bioalimentaire de 14 régions du Québec.
Merci aux partenaires du Défi 100 % local
Ce projet est financé par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation, dans le cadre de la mise en œuvre de la Politique bioalimentaire 2018-2025, Alimenter notre monde. Le Regroupement des Tables de concertation bioalimentaire du Québec (RTCBQ) est aussi heureux de compter sur le soutien d’Aliments du Québec, d’Aliments du Québec au menu, de l’Union des producteurs agricoles (UPA), de l’Association des marchés publics du Québec (AMPQ) et du Réseau des fermiers et fermières de famille.
À propos du Défi 100 % local
Le Défi 100 % local est organisé par le Regroupement des Tables de concertation bioalimentaire du Québec (RTCBQ). Il a pour mission d’accompagner les citoyennes et les citoyens du Québec à faire une transition progressive vers une alimentation de plus en plus locale. Informations : defijemangelocal.ca
À propos du Regroupement des Tables de concertation bioalimentaire du Québec
Depuis 25 ans, les TCBQ ont pour mission d’animer et de coordonner les efforts des différents acteurs du milieu afin d’assurer le développement du secteur bioalimentaire et de promouvoir l’achat local. En 2021, les TCBQ ont fondé un regroupement officiel, rassemblant les Tables et des organismes partenaires. Cette association permet d’assurer une synergie entre les membres du Regroupement ainsi que le développement de projets communs qui se déploient partout au Québec.
Informations : tcbq.org

Movember

Des accessoires mode originaux pour combattre le cancer de la prostate

Saviez-vous que le cancer de la prostate est la forme de cancer qui touche le plus d’hommes à travers la province ? Chaque jour, ce sont 12 Québécois qui en reçoivent un diagnostic. Or, le sujet demeure malheureusement tabou. Pour sensibiliser la population à cette cause, l’organisme à but non lucratif PROCURE — la référence pour obtenir des réponses sur ce type de cancer ainsi que du soutien, 7 jours sur 7 — tient sa 9e campagne annuelle Nœudvembre.
Avec le slogan Luttons avec style contre le cancer de la prostate, PROCURE vous invite notamment à porter le nœud papillon 2022 lors de la Journée québécoise de sensibilisation au cancer de la prostate, le 19 novembre. À la fois élégant et original, celui-ci a été conçu par le réputé designer Philippe Dubuc, qui a imaginé un motif permettant que chaque nœud soit unique.
La campagne a pour objectif d’amasser 600 000 $ pour bonifier les services offerts et pouvoir envisager différents projets de recherche. Elle regroupe 28 ambassadeurs évoluant dans les sphères sportive, politique et artistique qui s’unissent à la cause et portent ce nœud papillon non seulement en appui aux hommes touchés par le cancer de la prostate, mais également afin de briser le silence qui continue d’entourer cette maladie.
Nœuds papillon, mouchoirs et bas
Vous souhaitez vous aussi soutenir cette cause ? Vous pouvez vous procurer le nœud papillon et son mouchoir de poche assorti, ou encore le coffret thématique 2022. Celui-ci comprend un nœud papillon, un mouchoir ainsi que sept paires de chaussettes (une pour chaque jour de la semaine!) aux motifs ludiques représentant la lutte contre ce cancer — de quoi sensibiliser vos collègues et vos proches avec classe et fantaisie!
Pour en savoir plus sur la campagne ou vous procurer un coffret thématique, visitez le noeudvembre.ca.
Recherche, information, sensibilisation, soutien aux hommes touchés et à leur famille… PROCURE est le seul OBNL qui se consacre entièrement à la cause du cancer de la prostate au Québec.

Jour du Souvenir

Porter le coquelicot : étiquette 101

En novembre, les Canadiens aux quatre coins du pays portent des coquelicots pour rendre hommage aux anciens combattants et aux soldats qui ont donné leur vie en luttant pour la liberté. La Légion royale canadienne a publié un petit guide contenant des conseils sur la façon appropriée et respectueuse de les arborer. Voici ses recommandations.
Comment porter le coquelicot ?
Le coquelicot doit être épinglé sur le côté gauche de votre poitrine, c’est-à-dire sur votre cœur. Symbole sacré du Souvenir, il ne doit surtout pas être fixé avec une attache qui le rendrait moins visible.
Quand porter le coquelicot ?
Portez votre coquelicot à partir du dernier vendredi d’octobre jusqu’au jour du Souvenir, le 11 novembre. Vous pouvez également l’arborer lors des funérailles d’un ancien combattant, d’un service commémoratif ou de l’anniversaire de la bataille de la crête de Vimy, notamment.
À quel moment retirer le coquelicot ?
Vous pouvez continuer à porter votre coquelicot après le 11 novembre. Cependant, de nombreuses personnes choisissent de l’enlever à la fin de la cérémonie du jour du Souvenir pour le déposer sur un cénotaphe ou une couronne en signe de respect. Ce geste est d’ailleurs devenu une tradition émouvante sur plusieurs monuments aux morts.
Quel que soit votre choix, assurez-vous de toujours ranger adéquatement votre coquelicot ou de vous en départir de manière respectueuse, si vous trouvez un coquelicot sur le sol, veuillez le ramasser, le nettoyer et le ranger à un endroit approprié.
Enfin, notez que la Légion royale canadienne fournit les coquelicots gratuitement. Elle encourage néanmoins les dons au Fonds du coquelicot, lequel vient en aide à nos anciens combattants ainsi qu’à leur famille. Pour en savoir plus, visitez le legion.ca/fr.

La Patrie

Le Haut-Saint-François en mode marché de Noël

On se prépare pour le marché de Noël à La Patrie.

Les marchés de Noël sont de retour dans le Haut-Saint-François et ce sont huit municipalités qui proposeront un espace aux artisans et artisanes de la MRC afin qu’ils puissent y exposer leurs œuvres. Ce type de marché est une occasion en or de trouver un cadeau unique et d’encourager les artistes locaux.
Ascot Corner
Le Salon des ARTisans se déroulera les 12 et 13 novembre au Centre Paul-Lessard, à Ascot Corner. De 9 à 16 h, les visiteurs auront la chance d’admirer les créations d’artisans qui seront attablés aux deux étages de l’édifice. Un panier contenant une panoplie de produits du HSF sera tiré parmi les citoyens qui se seront présentés à cet évènement.
East Angus
Le marché de Noël d’East Angus aura lieu à la salle communautaire des Chevaliers, les 19 et 20 novembre, de 10 h à 16 h. Les profits de l’évènement, qui réunira artistes et artisans, seront versés à la Fondation Marc Rousseau.
Saint-Isidore-de-Clifton
Pour une 2e année consécutive, l’école des Trois-Cantons et la municipalité de Saint-Isidore-de-Clifton organiseront un marché avec artisans, le 26 novembre de 9 h à 12 h, à l’école. Une vente d’arbres et de couronnes de Noël créées par les élèves permettra d’amasser des sous pour financer leurs activités scolaires. L’artiste Sylvain Dodier sera de la partie et fera la lecture d’un conte juste avant l’arrivée du père Noël. Boissons chaudes et grignotines seront offertes sur place et un feu de joie sera allumé à l’extérieur pour permettre aux visiteurs de se réchauffer.
Cookshire-Eaton
Au Victoria Hall, le marché de Noël se tiendra le dimanche 27 novembre, de 10 h à 16 h. Une vingtaine d’exposants seront présents pour offrir leurs plus belles créations.
Dudswell
À l’église Saint-Clément, dans le secteur de Bishopton, aura lieu les 3 et 4 décembre prochains le marché de Noël à Dudswell. Le comité organisateur de la Boîte à cadeaux de Dudswell travaille fort chaque année pour organiser un évènement unique et plein de surprises.
Johnville
Le 10 décembre se tiendra la première édition du marché de Noël de Johnville. De 9 h à 16 h, les visiteurs sont invités au Centre communautaire du 62 chemin Jordan Hill, pour y voir une vingtaine d’artisans et d’exposants proposer leurs créations et produits. Cette journée est possible grâce au Club Lions de Cookshire-Eaton qui y sera avec des gâteaux aux fruits et des chocolats.
La Patrie
La tournée des artistes et des artisans se poursuit à La Patrie, à la salle municipale, le samedi 10 décembre, de 10 h à 16 h. Plusieurs tables seront mises à la disposition des artisans pour exposer leurs créations.
Bury
Les 10 et 11 décembre, au 563 rue Main, le Manège militaire de Bury ouvrira ses portes de 10 h à 16 h. Des jeux gonflables seront sur place pour amuser les plus petits, un atelier de lutins, un kiosque de queues de castor et la visite du père Noël ponctueront cette journée féerique.
Weedon
Présenté par l’organisme Sports Loisirs Weedon, le marché de la municipalité se tiendra le 11 décembre au Centre communautaire de 9 h 30 à 16 h 30. Une deuxième édition attendue par les résidents de Weedon.

Remisage

Planifiez facilement le remisage de votre véhicule grâce au service en ligne de la SAAQ

L’été est passé en coup de vent et vous avez du mal à croire qu’il tire à sa fin? Dire que dans quelques semaines, il sera déjà le temps de penser à ranger vos jolis bolides à l’abri pour l’hiver!
Procéder au remisage de votre motocyclette, de votre décapotable ou de votre véhicule récréatif n’aura jamais été aussi facile! Grâce à notre service en ligne, gagnez du temps et planifiez votre remisage dès maintenant sans avoir à vous déplacer. Voici les étapes à suivre :

  1. Ayez en main le dernier certificat d’immatriculation du véhicule à remiser.
  2. Rendez-vous sur le site Web de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), au saaq.gouv.qc.ca, dans la section Remiser un véhicule.
  3. Cliquez sur « Aller au service en ligne » et faites votre demande au moment qui vous convient, du lundi au samedi, entre 7 h 30 et 23 h, et le dimanche, entre midi et 23 h.
    Informations à retenir :
    • Où : Services en ligne | Remiser un véhicule (saaq.gouv.qc.ca)
    • Document requis : le plus récent certificat d’immatriculation du véhicule
    Bon à savoir :
    • Vous pouvez faire la demande de remisage de votre véhicule à l’avance ou le jour même.
    • Aucun remboursement ne sera effectué pour le remisage d’une moto après le 30 septembre.
    • Laissez la plaque d’immatriculation sur le véhicule remisé.
    • Ne stationnez jamais un véhicule remisé sur un chemin public. Vous devez l’entreposer dans une cour, dans un garage ou sur un terrain privé, par exemple.
actualite

7 gestes d’entretien à conserver durant toute la saison froide

Outre l’entretien complet avant le début de la saison hivernale, il importe de continuer à poser certains gestes tout au long de cette dernière afin de prolonger la durée de vie de votre véhicule et de vous assurer une conduite sécuritaire. Voici ce qu’il vous faut faire !

  1. Lavez régulièrement votre véhicule : vous en retirerez notamment le calcium qui favorise sa corrosion et son usure prématurée.
  2. Laissez le dégivreur s’occuper des essuie-glaces : si la glace qui s’y trouve ne s’enlève pas facilement, il peut être dommageable de les cogner avec votre balai à neige ou d’y verser de l’eau chaude, celle-ci pouvant faire fissurer le pare-brise. Patientez plutôt le temps que le dégivreur effectue sa tâche.
  3. Permettez au moteur de se réchauffer : cela aura pour effet de rendre l’huile à moteur et les autres lubrifiants plus liquides pour ralentir l’usure des composantes mobiles du moteur.
  4. Vérifiez la pression des pneus : les températures froides font diminuer la pression des pneus, ce qui peut rendre la conduite moins sécuritaire.
  5. Remplissez suffisamment le réservoir de carburant : vous limitez ainsi la condensation, qui peut geler quand il fait froid et empêcher votre véhicule de démarrer. Votre réservoir doit rester relativement plein, surtout lors des grands froids.
  6. Contrôlez le niveau de lave-glace : activer les essuie-glaces sans lave-glace peut user leur caoutchouc ou encore égratigner le pare-brise. Vérifiez souvent le niveau de liquide et évitez d’être à sec en conservant un bidon de lave-glace dans le coffre.
  7. Maintenez vos essuie-glaces abaissés : les redresser avant une tempête comporte plus d’inconvénients que d’avantages. Avec le temps, la pression de vos essuie-glaces sur le pare-brise sera moindre, nuisant à votre visibilité sur la route.
    L’état de votre véhicule vous préoccupe? Pour avoir l’heure juste, prenez rendez-vous dans un atelier de mécanique de vo­tre région pour une inspection !
actualite

Comment prévenir le gel des portières et des serrures ?

Lorsque la température jongle entre grands froids et redoux, entre autres, il arrive que les portières et les serrures d’un véhicule gèlent. Découvrez quelques astuces permettant de prévenir ce genre de situation désagréable!
Portières
Vérifiez l’état des joints en caoutchouc et remplacez-les s’ils sont usés afin de prévenir les infiltrations. Appliquez ensuite un produit protecteur spécialement conçu pour ces pièces de la voiture. Évitez de laver votre véhicule par temps froid et séchez-le bien, le cas échéant. Lors des froids extrêmes, vous pouvez refermer la porte sur un sac-poubelle pour la séparer du châssis ou encore couvrir votre voiture d’une bâche.
Serrures
Graissez les serrures avec un lubrifiant liquide ou de la glycérine. Évitez cependant le WD-40, qui pourrait encrasser la serrure. Pensez aussi à placer un flacon de dégivrant dans votre sac à main ou une poche de votre manteau, par exemple. Vous vous féliciterez de votre prévoyance le moment venu!

Comment dégeler les portières et les serrures ?
Pour dégivrer les portières, exercez une pression sur celles-ci pour briser la glace ou employez un grattoir pour amincir la croûte glacée. Cela ne fonctionne pas ? Versez de l’eau tiède (et non chaude!), un dégivrant commercial, du lave-glace composé d’alcool ou une très petite quantité d’alcool isopropylique sur les joints.
Pour dégeler les serrures, vous pouvez chauffer votre clé (ne le faites pas si elle est munie d’une puce!) et la laisser quelques instants dans la serrure pour faire fondre la glace avant de la tourner. Vous pouvez aussi employer du lubrifiant liquide ou utiliser un séchoir à cheveux.

Coop

Économie coopérative : un choix sensé pour le bien de nos communautés

Chaque année, la Semaine de la coopération vise à souligner l’apport indispensable, et souvent méconnu!, des coopératives et des mutuelles. Chapeautée par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, l’édition 2022, qui se déroule du 16 au 22 octobre, met en lumière les avantages de la coopération et de la mutualité tout en faisant découvrir des entreprises qui contribuent activement au développement des collectivités.
Bienfaits multiples
Alors que le coût de la vie augmente, les consommateurs doivent faire preuve de débrouillardise pour maintenir leur qualité de vie, voire joindre les deux bouts. Des changements dans leurs habitudes d’achat, notamment, leur font économiser de précieux dollars. Par ailleurs, la pollution et le réchauffement climatique incitent les citoyens responsables à chercher des moyens concrets de réduire leur empreinte écologique. Dans tous les cas, privilégier les coopératives ou les mutuelles s’avère une décision sensée. Les bienfaits de cette pratique sont en effet indéniables :
• Donne la possibilité à nos collectivités de se développer;
• Assure le maintien d’emplois et la pérennité d’entreprises;
• Permet d’offrir des services essentiels dans toutes les régions.
Au Québec, on compte plus de 3000 coopératives et mutuelles dans une foule de domaines : alimentation, tourisme, assurance, etc. Acheter un service ou un produit issu de ce modèle, c’est soutenir des entreprises qui génèrent des retombées considérables pour nos communautés.
Contribuez à l’enrichissement collectif en encourageant les coopératives et les mutuelles d’ici pendant la Semaine et durant toute l’année!

coop

Connaissez-vous les valeurs et principes des coopératives et mutuelles québécoises ?

Au Québec, les coopératives et mutuelles comptent plus de 8,6 millions de membres actifs. Statistiquement parlant, il y a donc fort à parier que vous faites partie du mouvement, qui génère d’ailleurs un chiffre d’affaires annuel impressionnant de 47 milliards de dollars!
Dans tous les domaines (culture, agriculture, construction, transports, services, etc.), de plus en plus de gens de cœur travaillent ensemble pour créer un monde meilleur. Si ces entreprises dynamiques ont autant le vent dans les voiles, c’est parce qu’elles répondent à des besoins concrets et qu’elles sont gérées par des personnes partageant les mêmes valeurs et principes.
Valeurs
Les valeurs fondamentales des coopératives adoptées notamment par le Conseil québécois de la coopération et de la mutualité (CQCM) comprennent la prise en charge et la responsabilité personnelles et mutuelles ainsi que la démocratie, l’égalité, l’équité et la solidarité. Lorsque vous devenez membre d’une coopérative, vous adhérez automatiquement à une éthique reposant sur l’honnêteté, la transparence, la responsabilité sociale et l’altruisme.
Principes
Sans contredit, les entreprises coopératives et mutualistes diffèrent des autres modèles d’affaires. Ainsi, l’Alliance coopérative internationale (ACI), qui unit et défend l’ensemble des coopératives à travers le monde, s’assure de faire respecter les sept grands principes coopératifs :

  1. L’adhésion volontaire et ouverte à tous;
  2. Le pouvoir démocratique exercé par les membres;
  3. La participation économique des membres;
  4. L’autonomie et l’indépendance;
  5. L’éducation, la formation et l’information;
  6. La coopération entre les coopératives;
  7. L’engagement envers la communauté.
    Pour en savoir plus, visitez le cqcm.coop.
Rénov

Ajouter une nouvelle fenêtre à votre maison : mode d’emploi

Vous désirez faire entrer plus de lumière dans une pièce de votre maison ou créer une nouvelle chambre à coucher qui respecte les normes en cas d’incendie? Voici ce qu’il vous faut savoir avant de passer à l’action!
Réglementation
Il est essentiel que vous obteniez le permis approprié auprès de votre municipalité avant d’entreprendre vos tra­vaux. Si ces derniers sont effectués sur la façade de votre demeure, il importe que l’architecture de celle-ci soit respectée. Les normes du bâtiment doi­vent également être respectées pour assurer la sécurité des occupants.
Étapes
L’ajout d’une fenêtre à votre maison nécessite plusieurs étapes. Il vous faut d’abord sélectionner un modèle qui vous plaît et convient à votre habitation. Ensuite, une fois l’ouverture créée, il faut solidifier la structure qui accueille la fenêtre, veiller à ce que le tout soit mis à niveau lors de l’installation, isoler le contour et assurer l’étanchéité du résultat final.
Exécution des travaux
Même si vous êtes un bon bricoleur, la création d’une ouverture dans votre ha­bitation et l’installation d’une fenê­tre requièrent le savoir-faire d’un profession­nel. Le tout doit être réalisé soigneusement afin d’éviter que ne surviennent d’éventuels problèmes, comme des in­filtrations d’eau et d’air ou un affaissement de la charpente. Si le revê­tement extérieur est en brique, vous pourriez avoir besoin d’un expert en maçonnerie en plus de celui chargé de la fenestration.
Contactez un entrepreneur spécialisé dans ce type de travaux pour commencer votre projet!

actualite

5 éléments à vérifier dans la maison avant la saison froide

En hiver, rien n’égale le réconfort d’un foyer chaleureux. Or, pour que votre maison vous garde à l’abri des caprices de dame Nature et traverse sans encombre les longs mois de froidure, quelques tâches s’imposent cet automne. Suivez le guide pour bien préparer votre intérieur !

  1. Système de chauffage
    N’attendez pas le premier gel pour vous assurer que vos appareils de chauffage fonctionnent correctement — vous pourriez avoir de mauvaises surprises ! Surtout, n’oubliez pas de dégager toutes les sources de chaleur (au moins 10 cm) avant de mettre le tout en marche. Profitez en ou­tre de l’occasion pour réaliser une inspection et un nettoyage ou, mieux encore, confiez cette étape à un professionnel.
  2. Portes et fenêtres
    Retirez les moustiquaires pour prévenir la condensation et éviter qu’elles soient abîmées par les rigueurs de l’hiver. Contrôlez ensuite l’étanchéité des cadrages, calfeutrez-les adéquatement au besoin et remplacez les coupe-froid si nécessaire.
  3. Détecteurs et extincteurs
    Vérifiez que vos avertisseurs de fumée et vos détecteurs de monoxyde de carbone sont fonctionnels (appuyez sur le bouton d’essai jusqu’à ce que le signal sonore retentisse) et remplacez les piles si vous ne l’avez pas fait ré­cemment. Jetez également un œil à vos extincteurs portatifs (le sceau doit être intact, notamment) pour vous assurer qu’ils pourront jouer leur rôle en cas d’urgence.
  4. Échangeur d’air et conduits d’aération
    Pour respirer un air sain durant tout l’hiver, lavez les filtres et les grilles de l’échangeur d’air. Passez également l’aspir­ateur dans les conduits d’aération afin d’éliminer la poussière accumulée.
  5. Pompe de puisard
    Videz lentement un seau d’eau dans la cuve pour vérifier que tout est en règle. Si tel est le cas, la pompe devrait sans tarder s’activer pour évacuer le liquide.
actualite

Journées intenses de culture dans le Haut !

Le Haut-Saint-François était en effervescence dans le cadre des récentes Journées de la culture. Des activités se déroulaient dans au moins cinq municipalités du territoire. Au menu, on retrouvait Les balais de sorcières à Chartierville, la présentation de courts-métrages, les ateliers d’initiation à l’improvisation ou l’initiation au Lindy Hop sans oublier trois ateliers de démonstration d’artistes à Dudswell, la fabrication de chandelles, l’heure du conte à Saint-Isidore-de-Clifton, la Galerie d’art Cookshire-Eaton et l’exposition de photos à East Angus, il y en avait pour tous les goûts. Voici en images un aperçu de cette fin de semaine intense en culture.

FAY DU PRATIQUE BEAU

Du pratique, du beau fait à la main

L’artiste Fay Poirier produit des accessoires mode décoratifs en tissu et en tricot, que ce soit des tuques ou autres. Ses produits sont uniques. L’artiste y est allé d’un tricot au cours de la journée.

AUTEURE

Une auteure sur place

Célia Gaudreau, auteure qui a publié un recueil de poésie pour enfant, a également présenté certaines toiles et des signets qu’elle a fabriqués.

Artiste peintre

Une artiste-peintre à l’œuvre

Annie Joëlle Boulanger, artiste peintre, a étalé une partie de son talent pour l’occasion. Cette jeune femme fabrique plusieurs produits dérivés de ses toiles. Elle a peint, sur place, au cours de la journée, une œuvre au grand plaisir des visiteurs.

IMPRO

Place à l’improvisation

Une dizaine de jeunes ont littéralement mordu dans l’atelier d’improvisation offert par l’animateur. Après avoir expliqué quelques rudiments de base aux participants, ces derniers se sont lancés et amusés à faire de petites improvisations.

Estelle

Une histoire rigolote avec Estelle

L’auteure jeunesse, Estelle Généreux, a fait vivre une histoire de pirates comme si nous étions les protagonistes du conte. Très colorée et incitant son auditoire à bouger et à danser comme les personnages de l’histoire, Mme Généreux a su animer cette lecture et y mettre sa touche personnelle avec brio.

Bali de sorciere

Les balais de sorcières de Claude Sévigny

Dans la municipalité de Chartierville se déroulait la 3e édition du sentier Les balais de sorcières, organisé par Claude Sévigny. Aménagé dans le boisé derrière sa résidence du 170, rue Verchères, le parcours d’environ 500 mètres permettait d’y voir des sculptures de l’artiste, de lire des textes poétiques accrochés sur des cordes avec des balais de sorcières ou de laisser aller son côté créatif avec quelques stations où il était possible de travailler sur un chevalet ou de travailler le bois. Bien que M. Sévigny aurait aimé avoir plus de visiteurs, les participants présents étaient unanimes quant à la qualité, la beauté et l’originalité du sentier.

PHOTOS ANGUS

Des photos qui parlent

Cinq photographes du Haut-Saint-François ont exposé quelques-unes de leurs œuvres à la salle communautaire des Chevaliers à East Angus dans le cadre des Journées de la culture. Une centaine de photographies de type portraits, animaliers, sports, paysages et de la macrophotographie figuraient sur les divers chevalets. Participaient à la 6e édition, Nathalie Laplante, Alain Coulombe, Martin Saint-Laurent, Thérèse Roy et Martin Mailhot.

ENTRETIEN

Pourquoi l’entretien hivernal d’un véhicule est-il si important ?

Chaque fois que l’hiver s’apprête à se montrer le bout du nez, l’expression « entretien hivernal » refait surface. Vous vous demandez pourquoi celui-ci est in­dispensable pour votre véhicule? Voici l’explication!
Cette saison n’est pas tendre envers les autos
La saison hivernale est loin d’être douce pour votre voiture. Les grands froids sont susceptibles d’entraîner le gel des liquides de votre véhicule, ce qui peut abîmer le moteur. Lorsque votre réservoir d’essence est insuffisamment rempli, les bas­ses températures peuvent aussi créer de la condensation, ce qui affecte le fonctionnement de la voiture. Le froid glacial a également un impact sur la batterie, réduisant sa capacité à fournir de l’énergie. En outre, les sels déglaçants répandus sur les rou­tes sont dommageables pour vo­tre véhicule, puisqu’ils peu­vent s’attaquer à sa mécanique et causer de la corrosion.
Les conditions routières sont plus difficiles
Les risques d’accident se multiplient souvent en saison hivernale si votre voiture n’est pas bien préparée pour affronter les caprices de dame Nature. Les feux avant et arrière, notamment, sont indispensables à votre visibilité, et ce, autant pour vous que pour les automobilistes à proximité. Ceux-ci doivent être fonctionnels et bien dégagés. Les pneus et les essuie-glaces, entre autres, doivent également être en bon état et adaptés à la saison pour vous assurer une conduite sécuritaire même par mauvais temps. Enfin, des freins performants constituent un élément incontournable à ne pas négliger.
Pour rouler en toute sécurité cet hiver, faites entretenir votre véhicule par des experts!

inspection hivernale

8 éléments à ne pas oublier lors d’une inspection hivernale

Le climat rigoureux hivernal est exigeant pour les véhicules. Si les propriétaires de voitures ne négligent pas le changement de pneus obligatoire, de nombreuses autres vérifications doivent être faites pour conserver une voiture sécuritaire et efficace durant toute la saison. Voici huit éléments qu’il importe de ne pas oublier lorsque vous inspecterez celle-ci avant le début de l’hiver !

  1. Les courroies et les boyaux : observez-les attentivement pour vous assurer qu’ils ne présentent pas de renflements, de fissures ou de fuites. Le froid pourrait aggraver ces problèmes.
  2. Les phares : lavez-les et faites quelques tests pour voir s’ils auraient besoin d’être polis pour augmenter votre visibilité. Assurez-vous également qu’ils fonctionnent tous et faites remplacer leurs ampoules au besoin.
  3. Le chauffe-moteur : examinez-le avec un appareil adéquat et vérifiez que son fil et sa prise d’alimentation électrique ne sont pas endommagés.
  4. L’alternateur et la batterie : veillez à ce qu’ils soient en bon état et prêts à affronter les grands froids de la saison qui solliciteront davantage les circuits électriques.
  5. Les essuie-glaces : remplacez-les s’ils présentent des signes d’usure ou s’ils ont été achetés il y a plus d’un an afin de maximiser leur efficacité.
  6. Les tapis d’hiver : voyez si vos tapis de caoutchouc conçus pour retenir la neige fondue sont troués ou fissurés et remplacez-les au besoin.
  7. Le lave-glace : employez un liquide spécialement conçu pour résister au froid, si ce n’est pas déjà le cas. Vous éviterez ainsi que votre lave-glace ne gèle et n’endommage les conduites.
  8. La climatisation : voyez si celle-ci est fonctionnelle, car elle vous sera utile pour éliminer la buée des vitres.
    Pour effectuer l’inspection hivernale de votre véhicule selon les règles de l’art, confiez cette tâche à un professionnel de votre municipalité !
©2022 Journal Le Haut-Saint-François