Déjouez 5 situations que vous pourriez affronter avec votre voiture cet hiver

L’hiver apporte son lot de «surprises» plus ou moins agréables pour les automobilistes. Voici différentes astuces pour affronter celles que vous risquez de rencontrer cette saison.

Une serrure gelée : utilisez un produit dégivrant conçu à cet effet, du liquide lave-glace ou un séchoir à cheveux. Si votre clé est entièrement en métal, vous pouvez tenter de la chauffer avec un briquet avant de l’insérer (sans forcer) dans la fente pour faire fondre la glace.

Des vitres couvertes d’une épaisse couche de verglas : pour faciliter le déglaçage, servez-vous d’un liquide dégivrant et d’un grattoir. Évitez l’accumulation de glace à l’extérieur en installant un carton ou une bâche antigivre sur la vitre lorsque vous vous stationnez pour une longue période. Pour prévenir le givre à l’intérieur, laissez une fenêtre entrouverte pour évacuer l’humidité ou absorbez celle-ci avec un bac ou un bas rempli de litière pour chat.

Des roues qui refusent d’avancer : glissez sous les pneus des morceaux de carton, des tapis de voiture (attention : ceux-ci pourraient ne pas résister à la manœuvre), des plaques d’adhérence, du sable, du gravier ou de la litière. Accélérez doucement jusqu’à ce que les pneus mordent dans la matière et s’extirpent de la neige ou de la surface glacée.

Une portière glacée et impossible à ouvrir : faites couler de l’eau tiède sur les joints (l’eau chaude est à éviter) ou servez-vous de liquide lave-glace. Essuyez correctement la portière une fois ouverte. Le cas échéant, prévoyez le coup en appliquant un produit protecteur pour le caoutchouc ou en plaçant un grand sac de plastique entre la porte et le châssis.

Un arrêt imprévu lors d’une tempête : pour conserver votre chaleur, assurez-vous d’avoir des vêtements chauds et une couverture dans le véhicule. Pour une longue attente, baissez légèrement une fenêtre pour assurer la circulation d’air, dégagez votre pot d’échappement si nécessaire et faites tourner le moteur de 15 à 20 minutes occasionnellement.
Enfin, l’hiver québécois étant imprévisible, ayez toujours une trousse de secours dans votre voiture !

5 conseils pour une chasse à l’ours noir réussie

Amateur de gros gibier, vous souhaitez traquer l’ours noir ? Pour que vos parties de chasse soient un succès, suivez ces quelques conseils !

  1. Choisissez bien votre site
    Actifs surtout en début et en fin de journée, les ours empruntent souvent les mêmes pistes. Repérez des signes évidents de leur passage, puis installez votre affût en fonction de leurs allées et venues, près d’un point d’eau ou au haut d’une montagne couverte de feuillus, par exemple. Par ailleurs, pour bénéficier d’une venaison délicieuse (la chair d’ours est très tendre), éloignez-vous largement des dépotoirs, les ours se nourrissent principalement de petits fruits, mais ils ne dédaignent pas ces sources d’alimentation faciles lorsqu’ils y ont accès.
  2. Placez votre appât stratégiquement
    Attirez les ours avec une bombe d’odeurs attachée en hauteur et orientez votre appât de façon à bénéficier d’un angle de tir optimal pour atteindre la partie vitale de l’ours.
  3. Installez votre affût au bon endroit
    Pour ne pas être repéré par les ours, dont l’odorat est très développé, vous devez vous installer sur un mirador à au moins 3 mètres de hauteur, et ce, à 20 mètres ou plus de votre appât.
  4. Évitez tout bruit
    L’ours a l’ouïe très fine : gare aux mouvements brusques et aux froissements de vêtements, par exemple. De plus, protégez-vous des mouches et des moustiques (dispositif électronique, veste moustiquaire, etc.), autrement vous risquez de bouger à chaque piqûre !
  5. Tirez au bon moment
    Soyez patient lorsqu’un ours se manifeste : attendez qu’il se sente à l’aise et qu’il s’installe pour manger. Il sera alors immobile, ce qui vous permettra de prendre un meilleur tir.

4 conseils pour les entrepreneures en devenir

Saviez-vous que depuis 2017, les femmes constituent près de la moitié des nouveaux entrepreneurs au Québec ? Pour amener la parité entre les hommes et les femmes dans le milieu des affaires, celles-ci doivent s’outiller adéquatement pour leur réussite. Vous désirez devenir entrepreneure ? Voici quelques conseils avisés !

  1. Croyez en vous
    Laissez-vous guider par vos passions et foncez dans la réalisation de votre projet d’entreprise. Permettez-vous d’apprendre de vos échecs, travaillez fort et ne réduisez pas vos efforts dès qu’une personne doute de vous. Ne cessez jamais de croire en votre projet, et votre succès n’en sera que plus grand !
  2. Profitez d’aides financières
    Trouvez le financement requis pour démarrer votre entreprise ou la faire croître en recherchant les aides financières spécialement destinées aux femmes. Combinez-les avec toutes les autres possibilités qui s’offrent à vous afin d’en tirer le meilleur !
  3. Suivez des formations
    Plusieurs formations peuvent vous aider dans vos démarches, et ce, que vous en soyez à vos débuts ou que vous souhaitiez perfectionner vos connaissances dans le domaine des affaires et de la gestion d’entreprise.
  4. Utilisez les ressources
    Différentes organisations proposent leur assistance pour les femmes entrepreneures. Il peut entre autres s’agir d’activités de réseautage, d’accompagne­ment spécialisé ou de mentorat. N’hésitez pas à vous entou­rer de gens d’expérience qui peuvent vous apporter leurs recommandations et vous aider à développer votre réseau.
    Pour de plus amples con­seils ou pour découvrir des activités qui sauront vous outiller dans vos démarches, visitez le site du Réseau des Femmes d’affaires du Québec au www.rfaq.ca.

Armes à feu : des astuces pour éviter le flinch

Un coup de doigt juste avant de presser la détente, un clignement des yeux au moment de tirer… anticiper le violent recul ou la forte détonation qui survient lors du coup de feu est courant chez les chasseurs de tous niveaux.

Or, ce réflexe bien involontaire, communément appelé « flinch », peut grandement affecter votre précision et vous faire perdre de belles prises potentielles! Comment contrer ce phénomène?


Pour éviter le flinch, surtout associé aux armes à fort recul, vous pouvez notamment utiliser une charge plus légère ou un calibre moins puissant qui vous permettront tout de même d’atteindre aisément vos cibles. Divers accessoires, dont des coussinets, peuvent aussi atténuer le recul ou le volume du coup de feu et ainsi contribuer à ce que vous les anticipiez moins. Enfin, pour cesser de cligner des yeux au mauvais moment, par exemple, pensez à vous entraîner à tirer à blanc afin de conditionner votre cerveau à réagir correctement à la détente.

Qu’est-ce que le permis d’initiation à la chasse ?

Vous aimeriez essayer la chasse, mais vous ne savez pas si l’expérience vous plaira véritablement? Le permis d’initiation à la chasse est pour vous !


Délivré par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), le permis d’initiation à la chasse s’adresse aux résidents du Québec de 12 ans et plus qui n’ont jamais détenu de certificat du chasseur. Avec ce permis en poche, vous pouvez, une seule fois dans votre vie, vous procurer pendant une année complète (du 1er janvier au 31 décembre) tous les permis de chasse au tarif régulier, et ce, sans avoir préalablement suivi de cours. Pour l’obtenir, vous devez d’abord demander un numéro d’autorisation au MFFP en téléphonant au 1 866 424-2773.


Pour pouvoir chasser, vous devrez être accompagné d’un chasseur québécois âgé d’au moins 25 ans et titulaire du certificat du chasseur. Les adeptes de chasse sont peu nombreux dans votre entourage ? Une foule de pourvoiries et d’associations proposent des activités d’initiation; renseignez-vous !


Si l’expérience s’avère concluante, vous n’aurez plus qu’à suivre les deux cours requis pour l’obtention du certificat du chasseur. Ils sont dispensés par la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs, habituellement au cours d’une même fin de semaine.


Pour en savoir plus, visitez le mffp.gouv.qc.ca ou le fedecp.com.

En décoration, la tendance est au laiton !

Le laiton, cet alliage de cuivre et de zinc, ne cesse de gagner en popularité. Son superbe fini doré et lisse réfléchit la lumière de manière à réchauffer l’atmosphère de chaque pièce. Découvrez ces quelques idées pour l’ajouter à votre décor !

Les façons d’agencer le laiton
Polyvalent, le laiton peut être agencé à une foule de couleurs et de styles. Créez un décor classique, chic, industriel ou art déco en le combinant à des couleurs profondes telles que le noir, le rouge bordeaux ou encore les bleus, les verts et les bruns foncés. Optez pour une ambiance scandinave ou un environnement parfait pour le cocooning en le jumelant à des blancs, à des beiges ou à des teintes pastel.


Le laiton en toutes dimensions
Il existe une très grande variété de produits mettant le laiton en vedette, allant des meubles plus imposants et impressionnants à ceux aux accents discrets et chics. Jetez votre dévolu sur de nouvelles poignées pour vos armoires de cuisine, des lampes, des luminaires, des tables basses pour le salon, des miroirs ou une patère pour votre entrée. De nombreux accessoires (cadres, bougeoirs, bols, etc.) sont également offerts et ajoutent instantanément une touche raffinée à votre décor.

Agrémentez votre demeure de doux reflets dorés et chaleureux en adoptant la tendance laiton !

À chaque pièce son revêtement de plancher !

Que ce soit lors de travaux de rénovation ou dans le cadre d’une nouvelle construction, il est important de choisir un plancher qui vous plaira longtemps ! Ceci dit, tous les types de revêtements ne sont pas appropriés pour chaque pièce. Commencez à évaluer vos options en consultant les recommandations suivantes :


La cuisine : le plancher de la cuisine doit être résistant aux chocs et aux taches. Les carreaux de céramique, le bois stratifié, le bois d’ingénierie et le vinyle sont des matériaux à la fois durables et faciles à entretenir.

Le salon : tous les types de bois sont de mise pour rendre un salon accueillant. Le tapis est également une excellente idée, entre autres pour ses propriétés acoustiques.


La salle de bain : comme cette pièce peut être victime de dégâts d’eau et propice aux moisissures, il faut éviter les sols en bois. La céramique, le linoléum (prélart) et le vinyle sont les revêtements qui conviennent le mieux, car ils sont plus résistants aux forts taux d’humidité.

La chambre à coucher : le confort d’un tapis moelleux ou l’allure chaleureuse du plancher de bois franc sont parfaits pour une chambre. Un plancher de céramique chauffant y est aussi fort agréable ! Pour une chambre située au sous-sol, il est préférable d’opter pour le plancher flottant ou le tapis.
Pour faire le bon choix de revêtement de plancher, consultez un spécialiste de votre région qui tiendra compte de votre budget et de vos besoins spécifiques, satisfaction garantie !

10 astuces pour une maison plus écoénergétique

Vous en avez assez des factures d’énergie salées ? Voici quelques conseils qui vous aideront à réduire votre consommation d’énergie, un geste à la fois écologique et économique !

  1. Installez des thermostats programmables et réglez-les à une température moins élevée durant la nuit et lorsque vous vous absentez pour plusieurs heures;
  2. Lavez votre linge à l’eau froide;
  3. Suspendez vos vêtements pour qu’ils sèchent à l’air libre au lieu d’utiliser la sécheuse;
  4. Ajoutez une minuterie à votre système d’éclairage extérieur afin que les lumières ne restent pas allumées toute la journée;
  5. Remplacez vos vieilles ampoules par des modèles écoénergétiques;
  6. Désactivez le cycle de séchage de votre lave-vaisselle et ouvrez la porte de celui-ci pour laisser sécher la vaisselle;
  7. Attendez que la laveuse et le lave-vaisselle soient pleins avant de les mettre en marche;
  8. Isolez vos conduits de chauffage pour éviter que la chaleur s’échappe facilement;
  9. Portez des vêtements chauds lorsqu’il fait plus froid plutôt que d’augmenter le chauffage;
  10. Plantez des arbres et des arbustes près de votre maison : ils fourniront de l’ombre en été et bloqueront l’air glacial en hiver.

À la recherche de matériaux durables pour votre maison ?

Difficile de concilier le désir d’un décor parfait à celui de respecter l’environnement ? Plus maintenant ! En effet, les tendances combinent de plus en plus ces deux éléments. Voici quelques matériaux écoresponsables qui vous permettront d’enjoliver votre demeure.


Le bambou : il ressemble au bois et agit comme lui, mais est en réalité une herbe à croissance rapide. Il grandit de plus d’un mètre par jour, et ce, sans engrais ni pesticides. Ce matériau est remarquablement polyvalent, prenant l’aspect d’un revêtement de sol ou d’un textile doux, facile d’entretien et ultra-absorbant.


Le bois récupéré ou neuf : les branches de bois flotté ou le bois provenant d’anciens bâtiments ont fière allure et s’utilisent sans culpabilité. Le bois neuf recèle aussi des avantages, puisque c’est une ressource renouvelable. Recherchez le logo de certification du Forest Stewardship Council (FSC), qui garantit un produit issu d’une forêt en gestion durable.


La marchandise d’occasion : donner une seconde vie à un meuble ou à un accessoire, c’est toujours un geste écologique. Ainsi, non seulement vous évitez d’alimenter un site d’enfouissement, mais vous vous abstenez d’acheter un article neuf.


Bref, il existe de nombreuses façons d’embellir une maison de manière éco­responsable. Autant que possible, choisissez des produits faits main et localement plutôt que des articles fabriqués en série, réduisez au minimum l’utilisation de plastique et usez au maximum de votre créativité !

Donnez de l’éclat à votre décor avec des carreaux métalliques !

Les accents métalliques ont la cote depuis quelques années, et les carreaux décoratifs ne font pas exception. Désormais offerts en une foule de dimensions, de styles et de couleurs, ils sont parfaits pour ajouter une touche chic, classique ou excentrique à n’importe quelle pièce de la maison.

Au plafond
Donnez du caractère au plafond de votre hall d’entrée, de votre salon, de votre salle à manger ou de votre salle de bain avec des carreaux métalliques argentés, cuivrés, dorés, bronze, chrome ou acier ! Optez pour une couleur qui se marie à votre décor pour lui donner l’allure recherchée (contemporaine, opulente, chaleureuse, etc.).


Sur un mur
Utilisez des carreaux métalliques pour former un dosseret de cuisine qui captera la lumière et réchauffera la pièce. Ou encore, aménagez un mur d’accent derrière la vanité de votre salle de bain ou créez un contraste saisissant dans le salon avec un demi-mur métallique cuivré !

Pour un accent
Si vous souhaitez obtenir un certain effet, mais que vous craignez d’en faire trop, installez les carreaux métalliques sur une plus petite surface telle que le caisson au-dessus de votre îlot de cuisine. Vous avez un bar maison ? Fixez-en sur le devant, du côté des tabourets !


Chose certaine, les carreaux métalliques ajouteront de la personnalité à votre pièce, quel que soit votre projet. Qui plus est, ils ont l’avantage d’être faciles à installer et à nettoyer !

Comment éviter de polluer l’air dans votre maison ?

L’air que vous respirez dans votre maison n’est pas toujours sain. On estime d’ailleurs que la majorité des habitations ont un taux de contaminants de 5 à 50 fois plus élevé qu’à l’extérieur ! Potentiellement nuisible pour votre santé et celle des membres de votre famille, cette pollution peut heureusement être évitée en prenant certaines précautions.
La pollution intérieure se divise en trois catégories :

  1. Les polluants biologiques (provenant de moisissures, d’acariens, de pollens, etc.);
  2. Les polluants chimiques (sous forme de gaz, de vapeurs ou de particules fines);
  3. Les polluants radiologiques, substances radioactives (principalement le radon).
    Ces émanations peuvent naître de la combustion de matières diverses (cigarettes, poêle à bois, cuisson) ou d’émissions gazeuses libérées par les matériaux, les objets, les vêtements et les produits ménagers. Voici donc quelques pistes de solution pour assainir l’air dans votre maison :
    Choisissez des articles à faible taux d’émission de composés organiques volatils (COV) et privilégiez les matériaux et les textiles naturels;
    Aérez la pièce lors d’activités générant des COV (rénovations, nettoyage…);
    Bannissez l’utilisation de désodorisants à brancher, à brûler ou en aérosol;
    Évitez de ranger des produits potentiellement nocifs dans la cuisine;
    Dotez-vous de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone fonctionnels;
    Laissez vos systèmes de ventilation en marche et nettoyez leurs filtres régulièrement.
    Surtout, il est important de chercher les causes d’une mauvaise qualité de l’air afin de corriger le problème à la source. Dans ce cas, faire appel à un inspecteur en qualité de l’air peut se révéler salutaire !

Comment illuminer une pièce sans fenêtres ?

L’une des pièces de votre maison ne comporte pas de fenêtres ? Ce n’est pas pour autant qu’il doit y faire sombre en tout temps ! Pour pallier l’absence de lumière naturelle et aménager un espace où vous aimerez passer du temps, suivez ces quelques conseils.


Privilégiez les couleurs claires : des murs pâles auront pour effet d’agrandir visuellement la pièce. À l’inverse, évitez les forts contrastes.
Multipliez les reflets : en réfléchissant la lumière, miroirs et surfaces métalliques rendront l’espace plus lumineux.


Créez un point focal : un élément qui attire l’œil (une unité de divertissement accrocheuse, par exemple) détournera l’attention de l’absence de fenêtres.


Misez sur la sobriété : surcharger la pièce de meubles imposants et d’objets décoratifs en tous genres la fera paraître plus petite. Optez pour du mobilier aux lignes épurées et quelques accessoires bien choisis.


Utilisez l’éclairage intelligemment : des plafonniers sur toute la surface sont idéaux pour éviter les zones d’ombres. Disposez également plusieurs lampadaires et lampes de table pour pouvoir varier les ambiances lorsque vous ne voudrez pas allumer toutes les lumières.


Posez des fenêtres intérieures : si possible, installez une porte ou une paroi en vitre pour profiter de la lumière naturelle provenant de la pièce adjacente. Il suffit de la givrer pour conserver votre intimité tout en agrandissant l’espace.

Connaissez-vous bien vos proies ?

Le 21 septembre 2019, le Canada souligne la Journée du patrimoine national en matière de chasse, de piégeage et de pêche. Ces trois activités traditionnelles des peuples autochtones ont grandement contribué au développement de notre pays (leurs adep­tes ont notamment créé de nombreuses cartes des forêts, des rivières, etc.), et elles participent encore aujourd’hui à la vitalité de notre économie. Ainsi, elles méritent certainement d’être célébrées !
Amateur de chasse, de piégeage ou de pêche ? Testez vos connaissances sur la faune du pays !

Vrai ou faux ?

  1. L’orignal peut plonger jusqu’à 7 mètres de profondeur pour récolter des plantes.
  2. La population de caribous du Canada est évaluée à 1,5 million d’individus.
  3. En hiver, le lynx du Canada se nourrit à plus de 75 % de lièvres d’Amérique.
  4. L’ours noir peut atteindre un maximum de 30 km/h à la course.
  5. Contrairement à la plupart des oiseaux, les lagopèdes changent de plumage 4 fois par année au lieu de 2.
    6, La bernache du Canada s’accouple pour la vie, mais elle trouvera un nouveau compagnon si l’un des deux meurt.
  6. La morue de l’Atlantique mesure en moyenne de 65 à 100 cm.

Réponses

  1. Faux (environ 5,5 mètres)
  2. Faux (plus de 2,4 millions)
  3. Vrai
  4. Faux (jusqu’à 55 km/h)
  5. Faux (3 fois)
  6. Vrai
  7. Vrai

La chasse, c’est aussi une affaire de filles !

Toujours populaire, la chasse fait de nombreux adeptes dans la Belle Province… et pas seulement chez les hommes ! En effet, si la proportion d’hommes est toujours largement supérieure à celle des femmes parmi les amateurs de cette activité traditionnelle, ces dernières sont de plus en plus nombreuses à s’y intéresser.


La preuve ? Selon l’Enquête sur les chasseurs québécois réalisée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs en 2016, les hommes représentent 88 % de tous les chasseurs, contre 12 % pour les femmes. Or, si l’on considère uniquement les chasseurs de la relève, le taux de femmes grimpe à 25 %. En parallèle, l’offre se diversifie et on trouve sur le marché de plus en plus de produits adaptés aux femmes, des bottes et des vêtements de chasse aux différentes armes.


Vous êtes une chasseuse ou vous comptez vous initier à ce sport ? Lors de votre magasinage, recherchez notamment les armes spécialement conçues pour les femmes, ou encore les modèles de type compact ou micro, qui conviendront davantage à votre morphologie (la longueur de vos bras, par exemple) et qui sont en outre plus légers et donc plus faciles à manier. Renseignez-vous également sur les multiples accessoires susceptibles de vous simplifier la vie, comme le coussinet antirecul destiné à atténuer le choc dans votre épaule lorsque vous tirez.


Sur ce, bonne saison à toutes les chasseuses !

Une journée pour mettre en valeur la contribution des aînés à la société

En occupant un emploi rémunéré, en pour­suivant des études, en s’impliquant auprès de leurs petits-enfants ou en effectuant du bénévolat, par exemple, les aînés du Québec participent de plus en plus à la vie collective. La Journée internationale des aînés, qui a lieu le 1er octobre, est le moment idéal pour reconnaître leur apport inestimable et faire valoir leurs droits.

Thème
En 2019, la Conférence des Tables régionales de concertation des aînés du Québec (CTRCAQ) a choisi de lancer l’évènement sur le thème «Des chemins de vie à découvrir». La thématique cherche à attirer l’attention sur les différentes contributions des personnes âgées, qu’elles proviennent de leurs connaissances, de leurs talents ou de leurs expériences.

Porte-parole
L’un des chemins de vie à souligner est sans conteste celui de Marcel Sabourin, le porte-parole de cette 28e édition. L’octogénaire qui cumule plus de 65 ans de carrière dans différents métiers artistiques dont le cinéma, la télévision, le théâtre et l’écriture de chansons est une figure bien connue au Québec. Toujours très actif dans le milieu artistique et dans l’enseignement, cet éternel optimiste ne cesse de s’émerveiller de la vie !

Les 18 Tables régionales de concertation des aînés travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement du Québec afin d’améliorer les conditions de vie des personnes âgées et de promouvoir leurs droits. Pour en savoir plus, visitez le conferencedestables.webnode.fr.

Les concerts de la gare, une activité rassembleuse

Lancés à l’occasion de la fête du centenaire de la municipalité de East Angus, les concerts de la gare perdurent, sept ans plus tard, et attirent encore plusieurs centaines d’amateurs de musique. Chaque jeudi soir, ou presque, au cours de la période estivale, des centaines de citoyens de la municipalité et des environs apportent leur chaise de parterre pour certains, alors que d’autres demeurent debout pour socialiser au rythme musical. Pas moins de 10 concerts, tous présentés gratuitement, ont fait le bonheur des gens. La municipalité contribue financièrement à l’organisation de cet événement avec un montant de 10 000 $ annuellement. D’autres collaborateurs se greffent à la fête. « Ça apporte de la vitalité au centre-ville. Des gens de l’extérieur viennent souper avant d’aller au concert. Certains font le plein d’essence ici. Ça apporte des retombées. La musique, ça nous rallie, c’est une belle activité familiale. C’est rassembleur, ça nous permet d’échanger et ça donne une proximité. C’est là pour rester », de compléter la mairesse Lyne Boulanger. Plusieurs centaines de personnes se rassemblent tous les jeudis soir pour écouter la musique, voir les groupes et échanger entre amis.

Les rénovations se poursuivent à la salle communautaire des Chevaliers

Propriétaire de la salle communautaire des Chevaliers de Colomb depuis février 2018, la municipalité de East Angus avait entrepris des travaux pour rafraîchir les lieux comme en peinturant le rez-de-chaussée et le sous-sol tout en changeant le couvre-plancher. Ayant obtenu une subvention qui couvrira 65 % du coût des autres rénovations évaluées à 220 000 $, la municipalité est en voie de compléter la mise à niveau du bâtiment. Les passants auront remarqué les travaux d’excavation pour changer les drains. On procédera également à l’agrandissement du stationnement.

Quant au bâtiment, on projette ajouter deux toilettes au sous-sol et rénover la salle de bains ainsi qu’au rez-de-chaussée. On installera la climatisation pour l’ensemble de l’édifice. Les personnes à mobilité réduite seront choyées puisqu’on remplacera la rampe d’accès par un élévateur. Les divers organismes disposeront d’une salle communautaire fonctionnelle, d’exprimer la mairesse de East Angus, Lyne Boulanger. Rappelons que l’édifice porte le nom de salle communautaire des Chevaliers, en mémoire de l’organisme qui en était propriétaire.

Fête de la famille rassembleuse

La popularité de la Fête de la famille à East Angus demeure une activité fort populaire. Encore cette année, plus de 800 personnes, parents, enfants et grands-parents ont littéralement envahi le site du bureau de poste et de la Vieille gare pour célébrer en famille et souligner l’arrivée des nouveau-nés. Les jeunes ont profité du maquillage, du petit train, des spectacles de magie, des jeux gonflables, jeux de société géants tout en dégustant de la barbe à papa. Fidèles à leurs engagements, les membres du Club Lions d’East Angus ont pris en charge le repas consistant à une dégustation gratuite de maïs en épi. Plusieurs kiosques comme celui de la Relève et Moisson Haut-Saint-François étaient sur place.

La participation des pompiers de la Régie des incendies d’East Angus et les cadets de la Sûreté du Québec ont également retenu l’attention des petits comme des grands. Les membres du conseil municipal ont profité de l’occasion pour remettre un sac cadeau d’une valeur approximative de 300 $ pour les nouveau-nés, gracieuseté de la Caisse du Haut-Saint-François, de la Pharmacie Proxim d’East Angus et de Bébé Maude. La Fête de la famille était organisée par la municipalité de East Angus avec la collaboration de partenaires. Nous retrouvons les parents en compagnie des nouveau-nés et des représentants de la municipalité, dont la mairesse Lyne Boulanger.

Nouveau garage municipal en 2020

La municipalité de East Angus s’est portée acquéreur du bâtiment situé au 16, rue David-Swan au coût de 360 000 $. Elle prendra possession de l’édifice abritant les autobus scolaires du transporteur Transdev en août 2020. La municipalité a déposé une demande d’aide financière auprès du ministère des Affaires municipales. Dans l’obtention d’une nouvelle positive, elle entreprendra des travaux de mise à niveau. « Tout sera regroupé à un seul endroit, ça sera plus fonctionnel, on ne perdra pas de temps à chercher. On a des choses d’éparpillées dans des endroits différents », d’exprimer la mairesse, Lyne Boulanger. Le projet global incluant l’acquisition est de 1,2 M$. Mme Boulanger soutient que le garage actuel est désuet depuis un certain temps et qu’il en aurait coûté beaucoup plus cher d’en construire un nouveau.

Des travaux moins coûteux que prévu pour l’aréna Robert-Fournier

La municipalité de East Angus est sur le point de compléter la mise à niveau de l’aréna Robert-Fournier particulièrement avec le nouveau système de réfrigération. Outre cet aspect, des travaux de ventilation en lien avec l’ajout de déshumidificateurs seront complétés au cours des prochains jours, si ce n’est déjà fait. La mairesse, Lyne Boulanger, est particulièrement satisfaite du projet qui nécessitera un investissement de 300 000 $, soit beaucoup moins que prévu. « Nous avons fait appel à un ingénieur retraité qui a effectué les études et indiqué ça serait quoi la meilleure avenue. Ça aurait été beaucoup plus cher si on avait fait une demande de subvention. » Mme Boulanger mentionne que le montant est défrayé à même les surplus budgétaires de l’année 2018.

Deux abribus

La municipalité souhaite toujours être en mesure d’aménager deux abribus avant la fin de la présente année. Un serait installé devant le bureau de poste sur la rue Saint-Jean alors que le second serait à proximité du Dépanneur East Angus sur Angus Sud.
Les abribus seront particuliers dans le sens où ils permettront l’accès aux personnes à mobilité réduite. L’argent pour réaliser le projet proviendra du Fonds du développement du territoire (FDT). Notez que la photo n’est pas le modèle qui sera retenu.

©2020 Journal Le Haut-Saint-François