Actualités

Fête de Noël à Ste-Marguerite-de-Lingwick

Fete Lingwick

par Valérie GRONDIN

Le cœur du village de Ste-Marguerite-de-Lingwick était bondé lors de la troisième édition de la fête du Village de Noël. Les nombreux visiteurs ont déambulé tout sourire, d’un site à l’autre, aménagé en plein cœur du village.

Partout, les enfants bien emmitouflés circulaient ici et là pouvant à tout moment se procurer un chocolat chaud et un biscuit au kiosque. Les grands, eux, pour la plupart en habit de neige, échangeaient et rigolaient entre amis, boissons chaudes ou bière à la main. La fête organisée est incontestablement une réussite; elle a rassemblé la communauté dans un esprit des fêtes chaleureux d’autrefois. Le village se distingue par sa variété d’activités présentées et de sa forte ambiance conviviale. Nul besoin de connaître les gens pour se joindre aux festivités, les citoyens du Canton de Lingwick vous accueillent. Ils vous plongent dans une atmosphère décontractée avec aise. Josée Bolduc, D.G. à la municipalité, affirme que des gens de la Beauce sont passés simplement parce qu’ils trouvaient l’endroit beau et ont souligné avoir beaucoup apprécié la fête.

Le comité du Village de Noël de Lingwick a mis en place une programmation bien remplie. Que dire de la maisonnette du Village de Noël, une petite cabane féérique récemment inaugurée. Elle nous replonge dans notre l’enfance. Celle-ci a été réalisée par René Rousseau avec l’aide de ses frères et d’autres citoyens. Elle sera même décorée suivant les thèmes de chaque saison. Dans la journée, la mère Noël a offert la lecture d’un conte, siégeant dans le grand chapiteau devant un regroupement de petits spectateurs attentifs. À l’extérieur, des kiosques en tout genre offraient une grande variété de produits. Les tenanciers affirment avoir fait de bonnes ventes. La cantine du lutin Bouftou offrait hot dogs et soupe chaude alors que les petits lutins à l’atelier confectionnaient des bricolages. Le groupe A Cappella Kapâlam a fait une prestation suivie d’une dégustation de tire d’érable de Monsieur Érable. Les portes de l’église étaient ouvertes et une exposition de crèches était présentée. L’accordéon joué par Raymond Lussier se faisait entendre sur tout l’emplacement, on apercevait de temps à autre, les gens taper du pied et des mains, suivant le rythme. Au saloon, le ravitaillement était continuel. Dehors, les kiosques du site étaient tous occupés, la librairie ambulante Le Buvard était aussi sur place près du petit enclos des animaux et alpagas où les amoureux des bêtes se rassemblaient.

Les enfants avaient mal à se contenir, lorsqu’au loin, ils ont entendu les bruits de la sirène d’urgence du gros camion de pompier. Cette année, vu l’absence de neige, le traîneau et les reines n’auraient jamais pu rendre le père Noël à destination. Les pompiers ont prêté main-forte et le vieux monsieur avec sa grosse barbe blanche est arrivé à temps pour accueillir les petits enfants.

Au cours de la journée simultanément, au centre municipal, se tenait le marché de Noël. Des créations artisanales en tout genre telles du tricot fait avec de la laine d’agneau et d’alpaga, des toiles et peintures, des savons. Bref, il y en avait de tous les genres. Des produits culinaires de toutes sortes comme ceux de l’érable, de sanglier et de dinde sauvage et des herboristes étaient présents, complétant la vaste gamme de produits.

À l’heure du repas, certains ont pris la route du centre municipal pour savourer un souper traditionnel. Une centaine de convives s’est régalée alors que d’autres biens habillés sont restés au chapiteau pour la soirée avec le chansonnier Johnny Saint-Hilaire. Une première pour le chapiteau cette année, mentionne Josée Bolduc, en soulignant que les gens ont bien apprécié. Une journée de réjouissance qui a connu un grand succès grâce à l’implication du comité organisateur et des nombreux partenaires.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François