Actualités, Arts et culture

Concert classique et projection extérieure

La flutiste Myriam Genest-Denis, à gauche, avait invité la pianiste Mariane Patenaude et le clarinettiste Antonin Cuerrier pour cette représentation estivale du Concert classique.

Le traditionnel Concert classique biannuel au profit de la Fondation des CLSC et CHSLD du Haut-Saint-François a récemment réuni 115 spectateurs à l’église Trinity United, à Cookshire-Eaton. Le programme de la soirée fut quelque peu raccourci pour laisser place à la première projection qui décorera le mur extérieur du Victoria Hall, juste en face, les soirs d’été.

La flutiste et organisatrice du concert, Myriam Genest-Denis, était cette fois accompagnée du clarinettiste Antonin Cuerrier et de la pianiste Mariane Patenaude. Le trio a interprété des sonates de Francis Poulenc et Florent Schmitt en plus d’un opus de Camille Saint-Saëns.

Les fonds recueillis lors de la soirée étaient destinés à la Fondation des CLSC et CHSLD du Haut-Saint-François. Ils serviront à l’achat d’équipement spécialisé et la réalisation de projets spécifiques. Le quart de million amassé au cours des 14 dernières années a entre autres servi à aménager des salons de famille aux CHSLD de Weedon et d’East Angus. Ailleurs sur le territoire, on retrouve aussi les CLSC de Cookshire-Eaton et de La Patrie, sans oublier le centre multiservices à East Angus.

La représentation musicale a laissé place à une projection audiovisuelle sur le mur latéral extérieur du Victoria Hall. Réalisé par Les Productions de l’Inconnu dans le noir, le métrage d’une dizaine de minutes met en vedette Gilles Guimond qui se promène sur la paroi du bâtiment ancestral. Sans paroles, la présentation comporte des effets sonores qui viennent agrémenter la nuit au parc des Braves.

La projection jouera en boucle les vendredis et samedis d’été, approximativement entre 21 et 23 h, selon l’heure de coucher du soleil. Sinon, de jour, la première des trois représentations mensuelles des pique-niques classiques se fera un peu plus tard au courant du mois.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François