Actualités

Marie-Claude Bibeau maintenue à l’Agriculture et de l’Agroalimentaire

La députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, est heureuse de poursuivre son travail au sein du même ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

À son grand bonheur, la députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, a vu le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, lui renouveler sa confiance en la maintenant au poste de ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire lors de l’assermentation du conseil des ministres tenue à Ottawa.

À la tête de ce ministère depuis mars 2019, Mme Bibeau avoue qu’elle espérait poursuivre son travail amorcé. « J’avais juste eu le temps d’apprivoiser le secteur et je commençais d’avoir envie de développer une vision d’avenir avec eux; alors, je suis vraiment contente de pouvoir poursuivre. » Mme Bibeau souligne qu’il s’agit « d’un gros ministère » qui touche diverses facettes comme le commerce international, la recherche, l’innovation, la réglementation. « C’est un ministère qui est proche des gens et j’aime beaucoup aller sur le terrain rencontrer les gens, c’est un gros ministère assez complexe, mais je m’y plais beaucoup. »

Priorités
Au moment d’écrire ces lignes, la ministre disait suivre de près la grève du CN qui a un impact à différents niveaux, notamment sur la livraison du propane et l’acheminement des produits agricoles vers les marchés. « C’est un enjeu vraiment important », précise-t-elle. La question du commerce avec la Chine retenait également son attention. « Au niveau des viandes, c’est réglé; par contre, au niveau du canola, ça se poursuit. » Mme Bibeau entend également finaliser les compensations concernant les producteurs d’œufs, de volaille ainsi que les transformateurs laitiers touchés par la brèche effectuée dans la gestion de l’offre relativement à l’accord économique et commercial global avec l’Union européenne et le partenariat transpacifique.

« Pour le lait, c’est fait. Les lettres ont été envoyées pour que les transferts bancaires puissent être faits. Les producteurs devraient les recevoir ces jours-ci. Ils vont recevoir leur premier chèque à leur choix, le premier soit avant le 31 décembre ou entre le 1er janvier et le 31 mars. Ils vont recevoir une correspondance avec tous les détails ces jours-ci. Comme on dit, la lettre est dans poste. » Mais pour les autres, la volaille, les œufs et les transformateurs, ça reste à faire, exprime la ministre. « Pour la volaille et les œufs, je dois faire une mise à jour avec le ministère dans les prochains jours avec les comités de travail, le ministre des Finances. Alors, je réactive les dossiers dès aujourd’hui. »

Quant à l’avenir de son gouvernement minoritaire, Mme Bibeau affiche une grande confiance de pouvoir aller jusqu’au bout du mandat de quatre ans. « On a des intérêts communs entre autres avec le NPD et le Bloc quand on parle de la question de l’environnement, les enjeux sociaux, on se rejoint beaucoup. On est une équipe, je crois, tout à fait parlable, prête à travailler ensemble. J’ai confiance qu’on peut faire un bon bout de temps. »

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François