Actualités, Arts et culture

Monde des arts et de la culture : Les artisans souhaitent une reconnaissance régionale

Nous apercevons une quinzaine d’artistes professionnels, travailleurs et organismes culturels du territoire en pleine réflexion sur la stratégie à adopter pour obtenir une reconnaissance régionale.

Les artistes professionnels du territoire, les travailleurs et organismes culturels du Haut-Saint-François avec l’aide de la CDC du territoire et du Conseil de la culture de l’Estrie travaillent à mettre sur pied une Table de concertation en art et culture. L’objectif, entre autres, est de faire reconnaître par les élus de la MRC, les arts et la culture comme vecteur de développement social et économique.

Plus d’une quinzaine de personnes, artistes et intervenants, ont échangé sur la stratégie à développer pour faire reconnaître leur champ d’expertise à sa juste valeur. Après avoir débattu sur les divers enjeux favorisant le développement des arts et de la culture, les participants ont fait consensus sur la première action à poser, soit d’obtenir une reconnaissance auprès des élus. « L’interlocuteur administratif (MRC) n’est pas rendu où on est rendu professionnellement. Il nous faut des interlocuteurs régionaux pour intervenir directement », d’exprimer l’artiste Luc Pallageoix. « Il faut que ça passe par les élus. En terme d’investissement municipal, nous sommes en queue de peloton au Québec », d’ajouter Sylvain Dodier.

Un sous-comité formé d’artistes professionnels, de travailleurs et d’organismes culturels travaillera à développer, d’ici le printemps prochain, une stratégie et une argumentation afin de sensibiliser les élus à l’importance et l’apport de cette sphère d’activité. L’approche sera préalablement approuvée par les membres de la table de concertation. Une fois la reconnaissance obtenue, les intervenants se pencheront sur les enjeux que ce soit entre autres, le financement, la visibilité et le réseautage. « Tous ces gens qui vivent de leur art ici doivent obtenir une visibilité plus globale », soutient Dominique Leblanc-Bolduc, travailleuse culturelle.
Quelques rencontres regroupant les divers acteurs du monde des arts et de la culture se sont déroulées avant celle de janvier dernier, mais la préparation d’une stratégie de reconnaissance constitue le premier geste pour ainsi dire officiel de la Table de concertation en art et culture du Haut-Saint-François.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François