Actualités

Chal’Isba conçoit des chalets écologiques

Chalets

Ayant une grande expertise dans le domaine de la récupération de bois recyclé, Jean-Yves Tremblay et sa fille Pelji Tremblay démarrent Chal’Isba. L’entreprise située à Westbury offre la possibilité de faire l’achat de la structure de petit chalet trois saisons, en bois rond récupéré, pour autoconstructeur.
L’entreprise conçue avec d’anciens poteaux recyclés offre plusieurs modèles dans le choix de la coupe du bois. Le client peut choisir une finition extérieure en bois rond et un intérieur rond ou plat, tout va selon les goûts. Le style scandinave, à l’ancienne, est possible et est encore en développement afin d’étudier quelques aspects de conception. Ce modèle possédera la valeur ajoutée d’être plus isolé. Le bois provient d’anciens poteaux en cèdre de l’Ouest. Le fini extérieur peut rester au naturel, celui-ci finira pas avoir une teinte de gris avec le temps ou on peut opter pour un choix de teinture. La présidente souhaite offrir plusieurs variétés différentes à coût abordable.
Pour les curieux, le nom Chal’Isba vient de Chal pour chalet et Isba qui signifie en russe: petite maison en bois, explique la propriétaire.
L’entreprise est prête à desservir sa future clientèle. Déjà, le tour qui sculpte le billot est en place. Les installations sont à proximité de Trèd’si, principal fournisseur du matériau, auquel le patriarche en est également le fondateur. « Le bois récupéré a déjà 75 à 125 ans d’âge lorsqu’il arrive ici et on lui redonne une autre vie pour les cinquante prochaines années », explique M. Tremblay. Le cèdre, en plus d’être de grande qualité, est durable. Comme celui-ci est sec depuis longtemps, il offre l’avantage de ne plus travailler, ayant perdu son humidité. Le squelette du chalet sera offert en quelques dimensions différentes et inclut la structure du toit en poutre apparente. L’acheteur peut donc décider, à son goût, le type de revêtement qu’il veut mettre tout comme pour le choix de sa finition tant intérieure qu’extérieure. La formule laisse le loisir au propriétaire de concevoir le chalet selon ses préférences et besoins correspondants à son budget.
Pelji Tremblay et son père ont bien des projets à venir, tels concevoir une habitation 100 % autonome ainsi que plusieurs autres idées de développement et possibilité. Cependant, « on ne veut pas se tirer dans le pied, une chose à la fois », indique l’homme d’affaires expérimenté. La présidente, soucieuse du service qu’elle souhaite offrir, ajoute: « je ne voudrais pas décevoir ma clientèle. »
Prochainement, la présidente et le vice-président procéderont au dévoilement de leur chalet démonstrateur. Le site Internet est présentement en construction, les deux associés vous invitent, dans l’attente, à communiquer avec eux directement chez Trèd’si au 550, avenue de La Tuilerie, Westbury ou par téléphone au 819 832-4898.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François