Actualités

Fêtes des Semences à Sawyerville

ACTU-Semence fr

L’hiver inachevé n’a pas empêché les quelque 200 personnes à se déplacer au Complexe hôtelier Ramana, lors de la journée accordée à la Fête des Semences organisée par le Jardin Communautaire de Sawyerville. L’activité a permis aux amateurs de potager d’en apprendre davantage, de recueillir, d’échanger des semences et préparer son prochain plan de jardin.

Vouée à la conservation et à la préservation de diverses semences, la fête annuelle met de l’avant la biodiversité et la sauvegarde des graines du patrimoine et offre une multitude de variétés. Des graines en tous genres, de la citrouille allant jusqu’à l’arachide, comptaient parmi la vaste gamme d’assortiments, tantôt biologiques, sans OGM, anciens et patrimoniaux. La journée a permis de partager et d’échanger tant sur le sujet que pour l’échange. Chantal Bolduc, présidente du Jardin Communautaire, était particulièrement heureuse de l’achalandage des lieux. Sur place, on retrouvait des semences d’une grande rareté « certaines traditionnelles ont été sauvées de justesse, on encourage les gens à les semer », mentionne Mme Bolduc. Tout comme Louis-Pierre Boily, représentant les semences Écoumène, spécialisées dans les variétés centenaires « on essaie de protéger le travail de nos anciens », exprime-t-il.

Le programme offrait différentes conférences, des ateliers et présentations en tous genres. Une vaste gamme de produits québécois et du terroir y étaient également mis en avant-plan. Parmi les invités de renom, notons Véronique Carbonneau, chef cuisinière du réseau Agri-Conseil, qui était présente, entre autres, pour y offrir des services de consultation. Celle-ci se spécialise aussi dans la cuisine de produits du terroir et l’agrotourisme. Les conférences en continu, offertes par différents orateurs, ont connu un réel succès. Le public a, pour chacune d’entre elles, rempli la salle pittoresque du Complexe hôtelier. Du nombre, Richard O’Breham, venu pour parler de la culture des champignons, a intéressé son public. D’ailleurs, « c’est lui qui est venu au Jardin Communautaire ensemencer les bûches de champignon », raconte Mme Bolduc. Sur place, aussi pour présenter et informer les gens, Dominique Guay, de la Ferme des Hôtes Épinettes de Cookshire, possède une ferme de production maraîchère, forestière et d’élevage de volaille sur pâturage. Elle est reconnue pour la pratique d’une agriculture écologique et de proximité. Elle offre des paniers de légumes hebdomadaires, notons qu’il est également le temps de les réserver pour la prochaine saison. Renaud-Pierre Boucher, du CRIFA, tenait également un kiosque fort intéressant. Rempli d’humour, accompagné de ses étudiants, il informait sur plusieurs sujets tels les marchés de niches et plus rares comme l’arachide, le curcuma, cultiver pour l’autosuffisance et les légumes déclassés. Daniel Labonté, scientifique aux multi talents et également maraîcher chez la Ferme des Bocages, a capté l’attention des gens lors de sa conférence sur les super aliments et l’effet Popeye. Son objectif était d’informer les gens en autres, sur les tromperies ou la confusion du marketing alimentaire.

Outre les conférences, plusieurs kiosques offraient une grande variété de produits divers pour la plupart biologique. Nous retrouvions les produits de la gomme de sapin du Québec, le sel de bain du village Huron, des germinations et lacto fermentation de la ferme des Bocages et bien plus, sans oublier divers équipements de jardinage rares, vendus sur place.

Le public ayant échangé sur différents sujets est reparti avec un bagage de connaissances amélioré. « Les gens ont bien aimé les différentes conférences, la journée a permis de belles valeurs partagées », conclut Chantal Bolduc.

La population est invitée à surveiller les prochaines activités du Jardin Communautaire de Sawyerville; consultez leur page Facebook.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François