Actualités

A.M.P. Rénove toit

ACTU-Rénove toit

Alain Ménard, propriétaire d’A.M.P. Rénove toit, est la preuve que dans les petits pots, on retrouve les meilleurs onguents. Reconnu pour son expertise, son savoir-faire et son efficacité, l’homme d’expérience entame sa 18e année dans le domaine.

  1. Ménard n’a pas peur des défis: installation de portes et fenêtres, revêtement extérieur, toiture, isolation et peinture extérieure ne sont que quelques aspects du travail qu’est en mesure d’accomplir cet homme d’expérience.

Les personnes désireuses de profiter du programme de crédit d’impôt du gouvernement du Québec, pouvant aller jusqu’à 20 % selon les conditions, en matière d’installation et pose de fenêtres, peuvent faire appel, en tout temps, aux services de M. Ménard. Rapidement, il répondra à votre appel, se rendra sur place, prendra les mesures, effectuera la commande auprès du fournisseur et fera l’installation de façon rapide et professionnelle.

A.M.P. Rénove toit est situé au 139, chemin Gosford Ouest, à Westbury. Cependant, il est possible de joindre M. Ménard en tout temps en composant le 819 570-2856. Ce dernier peut répondre rapidement à vos besoins pour effectuer un travail dans un délai résonnable. M. Ménard se déplace gratuitement pour effectuer une estimation sur place. Il est en mesure de répondre à la demande que ce soit East Angus, aux alentours ou Sherbrooke.

À sa 18e année dans le domaine, M. Ménard a relevé bien des défis. Il ne demande qu’à être mis à l’épreuve. Son expertise et son savoir-faire sont un investissement pour quiconque fera appel à ses services. Plusieurs personnes ont eu recours à l’entreprise A.M.P. Rénove toit au cours des années. Elles sont fières et satisfaites du travail effectué. Avec A.M.P. Rénove toit, on investit dans la quiétude, on sait que l’ouvrage sera bien fait dans un délai plus qu’acceptable. Fier de son travail, M. Ménard ne néglige aucun effort à rendre les clients satisfaits. Faites confiance à un homme qui connaît et aime son travail.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François