Actualités

L’ancienne mairesse veut changer le statu quo à Newport

Élections Newport 2017

Dans la municipalité de Newport, les six conseillers en poste lors du dernier mandat ont tous été réélus par acclamation. Ce ne sera pas le cas pour le siège principal, alors que l’ancienne mairesse Thérèse Ménard-Théroux tente sa chance contre le maire sortant, Lionel Roy, dans le but de faire changer les choses.

Thérèse Ménard-Théroux
Mme Ménard-Théroux a été mairesse de Newport de 2009 à 2013. À la fin de son mandat municipal, celle-ci s’était présentée à la préfecture de la MRC contre Nicole Robert, qui avait été élue une seconde fois, avant de se retirer en 2016. Entretemps, elle s’est impliquée en tant qu’administratrice et secrétaire-trésorière à la SADC du Haut-Saint-François. « J’ai été active au développement économique de la région tout en tissant des liens avec les citoyens. Mais pendant ce temps, ce que je déplore, c’est que j’ai offert de l’aide au maire Roy, mais c’est toujours resté lettre morte. […] Il n’y a rien qui se fait côté développement en ce moment. Lionel Roy a déjà été maire de Newport dans les années 80, mais, aujourd’hui, le rôle d’un élu a changé. N’empêche qu’on vit présentement un retour aux années 80. Je suis désolée, mais on ne le voit nulle part, le maire Roy. Pourquoi est-ce qu’il n’a pas d’intérêt ? Du temps où j’étais là, j’avais mis en place une vie sociale. On est une petite municipalité. Les gens quittent s’il ne se passe rien. Avec au moins des activités, on a une société qui se parle. »

Thérèse Ménard-Théroux a suivi une formation en politique municipale. Maintenant, elle souhaite pouvoir mettre en place nombre de projets. « Les secteurs forestier et agricole sont des incontournables ici. Par exemple, il y a une demande en ce moment pour les produits forestiers comestibles [champignons, plantes, fruits, noix]. […] Pour les jeunes familles, je voudrais mettre sur pied une politique familiale. C’est important d’occuper le territoire. Ensuite, il faut avoir les infrastructures pour pouvoir brancher et garder connectés ces gens-là. On ne veut pas d’une autre usine ou d’une mine. C’est des petits commerces qui vont nous aider et il faut qu’ils aient accès à internet, même si on est en milieu rural. » Là-dessus, Mme Ménard-Théroux parle en connaissance de cause, elle qui possède la résidence touristique La Riveraine, que les gens de l’extérieur peuvent réserver en ligne.

Lionel Roy
Lionel Roy habite la municipalité de Newport depuis 50 ans, sans en être natif. Il cumule deux décennies d’expérience politique.

« Ça fait 21 ans que je m’implique. J’ai été conseiller pendant 10 ans et maire pendant 11 ans. J’ai dû prendre une pause de huit ans parce que j’avais trop d’ouvrage sur la ferme. C’est dans ces années-là qu’il y a eu la fusion et la défusion. »

Toujours aussi occupé par ses activités fermières, M. Roy tenait à répondre aux affirmations de Thérèse Ménard-Théroux, sans pouvoir faire une entrevue complète. « Du temps qu’elle était mairesse, Mme Ménard-Théroux a essayé des choses, mais ça n’a pas fonctionné. Les gens de la municipalité nous connaissent tous les deux. De mon côté, il n’y a rien de caché, c’est connu de tous. Quant aux activités municipales, j’y participe, comme tout bon citoyen. »

Lionel Roy termine en mentionnant qu’une de ses priorités sera Valoris. « Ça ne va pas bien. C’est un désastre. » Ensuite, il souhaite se pencher sur les orientations gouvernementales pour l’aménagement du territoire (OGAT). « C’est pas encore public tout ça, mais c’est un gros dossier. »

 

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François