Actualités

Journée Natalie Champigny, un événement qui va en grandissant

La huitième édition de la Journée Natalie Champigny se tiendra le 3 mars prochain. Pour l’occasion, Michel Champigny, frère de la disparue et organisateur, espère passer le cap des 100 000 $ amassés depuis le début de l’événement caritatif.

« Quand ma sœur était malade, on a voulu compléter ce qu’elle n’avait pas eu le temps de terminer à son école », explique M. Champigny. « Son rêve, sa passion, c’était d’aider les jeunes élèves en difficulté. » C’est ainsi qu’a débuté dès 2010 l’implication du conseiller municipal d’East Angus dans ce qui allait devenir la Journée Natalie Champigny.
Alors qu’elle était hospitalisée, Natalie Champigny répétait à ses proches que lorsqu’elle recevrait son congé, elle irait terminer le projet de renouvellement de la bibliothèque de l’école Princess Elizabeth à Magog, où elle était enseignante. Le printemps suivant son décès, son frère Michel s’est allié à son ami Yves Vachon, de Céramique Vachon à Ascot Corner, afin d’amasser des dons une première fois. « Cette année-là, on s’était dit : “Si on ramasse 1000 $, on va être contents.” » Ceux-ci ont donc sollicité dix donateurs à 100 $ et tenu un souper ayant réuni 28 convives. Cette année, l’objectif est de 200 personnes. Au final, la première année, Michel Champigny et ses proches ont récolté 3500 $.
Face au succès grandissant des collectes de fonds, la Journée Natalie Champigny s’associe à la Fondation Christian Vachon, dont les valeurs sont très près de celles de la défunte, par son implication dans les écoles. C’est aussi à ce moment que Michel Champigny fait le choix de redistribuer les sommes amassées au niveau local.

L’édition 2018
Dans le Haut-Saint-François, ce sont huit établissements primaires qui bénéficieront des retombées de la journée : Saint-Camille et Cookshire Elementary à Cookshire-Eaton, des Trois-Cantons à Saint-Isidore-de-Clifton, du Parchemin à East Angus, Notre-Dame-de-Lorette à La Patrie, Pope Memorial à Bury, Saint-Paul à Scotstown et Sawyerville Elementary. L’aide offerte aux élèves défavorisés de ces écoles inclut des déjeuners, du matériel scolaire et des activités gratuites.

La Journée Natalie Champigny 2018 débutera avec des activités plein air entre 11 et 16 h à la jonction des routes 214 et 108, à Bury. Il sera possible d’y faire de la randonnée en sentiers (à pieds ou en raquettes), de tester deux fat bikes (gracieuseté de Bicyclettes Claude Chabot) et de se promener en calèche. Pour se remplir la panse, les gens présents pourront déguster poisson fumé, soupe et tire sur la neige.

Sur l’heure du souper, les activités se déplacent à la salle Guy-Veilleux, à Cookshire-Eaton, pour un souper spaghetti. Le repas sera suivi d’une soirée dansante au cours de laquelle on assistera au retour du chansonnier Guy Poirier. Tout au long de cette soirée, plusieurs tirages auront lieu. Le grand prix est une paire de billets pour un match des Canadiens de Montréal. Autrement, une trentaine de certificats-cadeaux utilisables dans les commerces de la région seront distribués. Il est possible de n’assister qu’à la danse suivant le souper. Un service de bar sera tenu par le Club Lions East Angus. Comme près de 200 personnes sont attendues, il faut réserver sa place en communiquant avec M. Champigny en composant le 819 832-4948.

Outre la journée comme telle, l’équipe derrière l’événement Natalie Champigny ramasse également les dons par le biais d’une loterie, dont les quelque 1500 billets au cout de 2 $ sont présentement en circulation. Des reçus d’impôt sont remis pour les dons supérieurs à 20 $.

« L’activité est toujours grandissante. Notre sœur serait vraiment fière de voir que son rêve continue », conclut Michel Champigny.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François