Actualités

De passage à La Voix

Loin d’être déçue de ne pas avoir été retenue aux chants de bataille dans le cadre de la populaire émission La Voix, diffusée sur les ondes de TVA, Rebecka Lussier parle d’une expérience « enrichissante et extraordinaire. »

« J’ai fait plein de belles rencontres et je suis contente d’être parmi ces gens talentueux. C’était agréable de travailler avec Éric Lapointe et Kevin Parent. Ils sont gentils. Ils nous laissent aller. Ils n’essaient pas de nous amener dans leur monde, c’est eux qui viennent dans notre univers. Dans les chants de bataille, ils m’ont vraiment écoutée pour l’arrangement musical », exprime avec enthousiasme la jeune femme du secteur Fontainebleau, à Weedon. Celle qui s’est bien tirée d’affaire mentionne « c’était un peu plus stressant les chants de bataille, être sur la scène avec les autres. C’était un peu déstabilisant. » Rebecka avait choisi d’interpréter Vivre avec celui qu’on aime (de Francine Raymond). Malheureusement son coach, Éric Lapointe, a convenu de poursuivre avec Alex Météore. Invitée à commenter son expérience, la jeune artiste de 24 ans a laissé tomber « j’ai vraiment réalisé mon rêve qui était de respirer le même air que Lara Fabian. » Visiblement émue, cette dernière est montée sur scène pour lui faire un câlin. Interrogée à savoir si son commentaire était prémédité : « J’y avais pas pensé, c’est sorti tout seul », d’exprimer Rebecka.

L’émission La Voix, c’est gros. « Oui, c’est une grosse machine, mais tu es tellement encadré que t’as pas l’impression que c’est gros. Il y a tout le temps quelqu’un pour nous accompagner si on a des craintes. » L’artiste qui bénéficie d’une certaine expérience des spectacles mentionne avoir énormément appris. « C’est une chose de faire des spectacles, mais chanter sur un plateau de télé, c’est vraiment différent. » Rebecka ajoute avoir également appris à se présenter et faire des entrevues. Évidemment, elle souhaite que son passage à La Voix la propulse vers de nouvelles opportunités. « C’est sûr que c’est un beau tremplin. Ça donne une visibilité incroyable. C’est certain que si je suis capable d’avoir des contacts, je vais en profiter. » En attendant, elle entend poursuivre son duo acoustique avec Olivier Dauphinais et sa participation au sein du groupe folklorique Les Bénifontains. « Éventuellement, j’aimerais faire un mini album, mais je vais faire ça tranquillement », complète la fierté de Fontainebleau.

PartagezShare on FacebookTweet about this on TwitterPrint this pageEmail this to someone
Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François