Actualités

Journées d’action contre la violence faite aux femmes

Le Centre des femmes du Haut-Saint-François, La Passerelle, en collaboration avec La Méridienne, maison d’hébergement pour les femmes victimes de violence conjugale et leurs enfants, invite celles-ci à participer à deux activités qui se dérouleront les 4 et le 6 décembre dans le cadre des 12 Journées d’action contre la violence faite aux femmes prenant fin le 6 décembre, moment de la commémoration de la tuerie de la Polytechnique.

Les femmes sont invitées le 4 décembre prochain à une activité sous le thème Vos violences, nos répliques qui se déroulera à compter de 18 h au Centre des femmes du Haut-Saint-François, situé au 275, rue Principale Est, à Cookshire-Eaton. Les participantes feront une réflexion collective à partir de la brochure Votre antiféminisme, nos répliques ! Le document, explique Andrée Larrivée du Centre des femmes du Haut-Saint-François, traite des gestes, des paroles, des commentaires, des comportements faits envers les femmes. Elle ajoute que certains hommes rendent les femmes responsables de tous les problèmes au sein de la famille. « Ces commentaires peuvent se faire dans des soupers de famille, des groupes d’amis et on ne sait pas comment réagir. L’activité du 4 décembre va nous permettre de réfléchir collectivement à comment recevoir ces commentaires, comprendre pourquoi c’est difficile de réagir et comment on aimerait réagir. Donc, on va se pratiquer à réagir. La réflexion, explique-t-elle, va se faire à partir de la brochure, mais surtout à partir du vécu des femmes. On veut que ce soit quelque chose qui les rejoint dans leur quotidien », d’insister, Mme Larrivée.

Une seconde activité prévue le 6 décembre, au Centre des femmes et à la même heure marquera la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes en mémoire des 14 étudiantes de Polytechnique à Montréal. Elles ont été abattues pour la simple raison qu’elles aspiraient à des métiers traditionnellement masculins. À cette occasion, les femmes seront invitées à allumer simultanément une bougie. Mme Larrivée mentionne que ce geste va plus loin que le souvenir des victimes de la polytechnique, c’est un geste de solidarité envers toutes les femmes qui ont subi et subissent des violences. Les participantes seront invitées, si elle le désire, à faire des témoignages. Le tout se déroulera dans une ambiance intime et en toute confidentialité. Mme Larrivée invite les femmes qui ne pourront se joindre à la rencontre de participer au mouvement en allumant une bougie chez elle que ce soit seul, entre amies ou en famille. Mentionnons que ces activités sont gratuites et que toutes les femmes sont bienvenues.

La maison d’hébergement La Méridienne participe également au mouvement et fera la distribution, sur l’ensemble du territoire, de napperons portant sur la violence conjugale. Les personnes désireuses de joindre La Méridienne pour de l’information ou autre peuvent le faire en composant sans frais 1 888 699-3050 ou 819 877-3050. Par ailleurs, des rubans blancs sont toujours disponibles dans le cadre de la présente campagne de sensibilisation. Pour s’en procurer, il suffit de se présenter au Centre des femmes à Cookshire-Eaton ou composer le 873 825-7060.

Article précédentArticle suivant
©2018 Journal Le Haut-Saint-François