Actualités

Inauguration du corridor scolaire à Cookshire-Eaton

Depuis la rentrée scolaire, une forte proportion d’élèves fréquentant l’école Saint-Camille à Cookshire-Eaton utilise allègrement le nouveau corridor scolaire aménagé et faisant le lien à partir de la rue Craig Nord, directement à la cour de l’établissement scolaire. La direction de l’école, avec la participation de l’ensemble des partenaires, a procédé, la semaine dernière, à l’inauguration de la nouvelle voie d’accès au grand plaisir des enfants et parents.

En poste depuis cinq ans, la directrice Kathy Lapointe mentionne que plusieurs parents lui avaient fait part du manque de sécurité pour les enfants qui empruntaient les rues Sawyer et Planche pour se rendre l’école. Après en avoir fait part au conseil municipal de l’époque et formé un groupe de citoyens, il semble que le projet n’avait guère évolué. Ce n’est qu’au printemps dernier que Gilles Denis a saisi la balle au bond pour aller de l’avant. « Yvan et moi, on s’est rencontré un soir avec Michel Gallant, un parent de l’école, ici. Il disait on est tanné, ça fait plus de trois ans que ça dure, ça vire en rond, on a eu des rencontres et ça coûterait une fortune. Avec Yvan, on est allé chercher Martin Beaudoin, on a dit : viens-t’en dans game et le projet a décollé », d’exprimer M. Denis. Entre-temps, Mme Lapointe poursuivait ses démarches auprès du nouveau conseil municipal qui lui a accordé son écoute. Le trio de citoyens s’est associé des partenaires et tous ont contribué financièrement, en temps, en prêt d’outils, équipements, services professionnels, etc.

À titre d’exemple, Gilles Denis a cédé à la municipalité une bande de son terrain de stationnement donnant sur la rue Craig Nord pour y aménager un corridor scolaire. De son côté, la municipalité de Cookshire-Eaton, qui a fourni du matériel comme du sable et autre, assurera l’entretien du corridor été comme hiver. Patrick Guilbeault, de l’étude Grondin Guilbeault Fontaine, notaires S.A., a gracieusement effectué l’acte notarié. Pour sa part, Yvan Shank de Turco-Shank Construction ainsi que Martin Beaudoin ont mis leur savoir-faire et équipement à contribution. La Commission scolaire des Hauts-Cantons y est allée d’une mise de fonds de 15 000 $, mais sans la collaboration de tous, le projet n’aurait jamais pu être réalisé. D’ailleurs, les partenaires et autres bénévoles comme la famille Matthews Beaudoin, Location Cookshire, Arpenteurs-Géomètres Mercier-Meunier inc., Plomberie Côté et le Journal régional Le Haut-Saint-François ont participé sous une forme ou une autre à la réalisation du projet. Le corridor scolaire est sécuritaire et même éclairé en soirée. Une plaque affichant les nombreux partenaires et collaborateurs est installée sur la clôture.

Bien que le projet a tardé à démarrer, sa réalisation s’est faite rapidement. « Les rues principales amenant les enfants à l’école étaient bloquées en raison de travaux. Ça nous a donné le petit coup de pied », d’exprimer M. Shank. « C’est le projet le plus simple qu’on a trouvé, c’est le plus beau et c’est lui qui a été réalisé dans des délais aussi raisonnables. Je pense que notre objectif est atteint », de préciser M. Denis. Rappelons qu’à une certaine époque, on évoquait le projet d’une passerelle de métal au coût de 76 000 $.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François