Actualités

Les Hussards tiennent le fort

Les Hussards de Sherbrooke complétaient récemment leur troisième fin de semaine d’exercices militaires sur le territoire du Haut-Saint-François depuis le mois de septembre. Cette fois-ci, la mairesse de Cookshire-Eaton, Sylvie Lapointe, et le conseiller Michel Mercier ont pris part à une mission de convoi de personnalités qui les a menés jusqu’au centre de qualification des pompiers du chemin de l’Aéroport.

On retrouvait également dans le convoi de personnalités le député fédéral de Sherbrooke, Pierre-Luc Dusseault, le maire de Sherbrooke, Steve Lussier, ainsi que le maire et le directeur général de Compton, Bernard Vanasse et Philippe De Courval.

La fin de semaine d’exercices intitulée Hussards endurcis réunissait une cinquantaine de militaires réservistes. Ceux-ci débutaient avec une reconnaissance de routes le samedi 24 novembre avant d’escorter des convois le dimanche.

« Aujourd’hui, c’était la vraie rencontre où le soldat pouvait appliquer ce qu’il a appris dans les derniers mois », résume le lieutenant-colonel Éric Beaudoin. « On a fait venir des personnalités. Il y avait vraiment des VIP de marque, ce qui donne un défi d’un autre niveau. »

La mairesse Sylvie Lapointe n’oubliera pas de sitôt le bruit des tirs de munitions à blanc. « J’ai trouvé ça très professionnel. On était vraiment dedans. Quand on était dans le tank, avec les casques, on comprenait tout ce qui se disait. Ça a duré trois heures ! C’était vraiment une simulation incroyable. »
La mission a débuté au banc Nadeau sur le chemin Ives Hill à Compton. Le trajet initial prévoyait un transit rapide à travers Johnville, mais des attaques simulées de forces ennemies ont forcé les Hussards et leurs invités à prendre quelques détours.

Le major Samuel Beaudette était l’un de ceux à bord. « On fait pas ça souvent. C’est arrivé qu’on prenne un de nos caporals comme VIP, mais c’est beaucoup plus intéressant d’avoir de vrais VIP pour faire cette escorte-là. »

La mission s’est terminée lorsque la lignée de véhicules blindés tactiques de patrouille a atteint le centre de qualification des pompiers de Cookshire-Eaton, servant ce jour-là de base où devait se signer un traité de cessez-le-feu avec les forces belligérantes. Les commandants ont alors récapitulé l’action qui s’était déroulée dans l’avant-midi pendant un débriefing.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François