Actualités

Des élèves comblés pour la journée Natalie Champigny

Elle craignait d’être oubliée et que son implication auprès des jeunes élèves disparaisse à jamais. Neuf ans plus tard, la mémoire de Natalie Champigny, décédée d’un cancer, est plus vivante que jamais, même que des jeunes élèves apprennent à découvrir qui était cette personne, en bénéficiant de l’aide financière pour l’achat de linge ou de matériel scolaire.

La dernière année, en additionnant la Journée Natalie Champigny (+ de 20 000 $), le tournoi de golf-bénéfice (+ de 11 000 $) et la Fondation Christian Vachon (5 000 $) ont permis à 92 élèves démunis répartis dans une dizaine d’écoles francophones et anglophones du Haut-Saint-François de bénéficier d’une aide financière de 40 000 $, un record. L’aide apportée se divise en trois types de parrainage, or, argent et bronze couvrant l’achat de vêtements, de matériel scolaire, d’un service de repas et d’inscription à des activités de son choix.

L’activité phare de toute cette belle collecte demeure la Journée Natalie Champigny, qui se déroulera le samedi 2 mars à la jonction des routes 214 et 108 à Bury. Michel Champigny, frère de la regrettée Natalie, son fils Shawn qui prend la relève, Yves Vachon et plusieurs bénévoles attendent la population pour cette journée plein air, de 11 h à 16 h, juste avant le souper spaghetti qui sera suivi d’une soirée musicale à la salle Guy-Veilleux à Cookshire-Eaton.

Michel et ses acolytes ne changent pas une recette gagnante sinon de l’améliorer. Une randonnée en sleigh ride, de la tire sur la neige, du poisson fumé et la nouveauté soit l’aménagement d’un sentier de marche de 4 km permettront à toute la famille de profiter d’un bon moment. La journée plein air est offerte gratuitement, les dons se font sur une base volontaire. Par la suite, l’activité se déplace pour un souper spaghetti. Le chansonnier Guy Poirier fera encore les frais de la musique. Le coût pour le repas est de 12 $. L’initiative a permis d’amasser près de 22 000 $ l’an passé. Tout cela est attribuable à de généreuses donations. Plus de 75 commanditaires, commerçants, entreprises et individus ont contribué sous forme de dons ou en participant au souper-bénéfice. Certaines municipalités collaborent, précise M. Champigny, tout en invitant les autres à faire de même.
Encore cette année, les responsables feront le tirage de plus d’une vingtaine de prix découlant de la vente de billets permettant de se mériter entre autres, une paire de billets pour un match du Canadien de Montréal, des chèques cadeaux pour les restaurants Chez Stanley, la Brasserie Fleurimont, le Resto-Bar Rive Sud et entreprises de la région, Bumper to Bumper, Luc Jacques Services et autres.

La Journée Natalie Champigny ne cesse de croître en popularité. « Je ne pensais pas que ça viendrait aussi gros. Grâce à l’implication de tous, la journée est devenue une cause exemplaire », d’exprimer M. Champigny. La participation l’année dernière de la ministre du Développement international et députée de Compton-Stanstead, Marie-Claude Bibeau, ainsi que celle annoncée cette année du député de Mégantic, François Jacques, démontre, selon l’organisateur, d’une reconnaissance et du sérieux de la démarche. Le mouvement devient tellement populaire que des personnes s’offrent pour solliciter des gens de leur secteur, ajoute le frère de Natalie. À titre d’exemple, il mentionne Marc-Olivier Désilets pour le secteur de Scotstown/La Patrie, Yves Vachon et Anick Boudjack pour le secteur Weedon/Dudswell alors que Mme Boudjack s’occupe également du secteur Cookshire-Eaton.
M. Champigny est convaincu que l’effet bénéfique auprès des élèves s’inscrit dans la pensée de sa sœur Natalie. « Si les enfants vivent une meilleure qualité de vie à l’école, ça va contribuer à améliorer leur cheminement scolaire. On le voit peut-être pas immédiatement, mais ça va contribuer à faciliter l’apprentissage », d’exprimer M. Champigny.

Aide
La sélection des familles se fait dans la plus grande discrétion. Chaque année au mois d’avril, la Fondation Christian Vachon fait parvenir aux familles le formulaire de demande d’aide dans le sac à dos des enfants des écoles qu’elle parraine. Ce formulaire doit être rempli et retourné en main propre au secrétariat de l’école que fréquente l’enfant avant la date limite de la campagne de recrutement. La sélection s’effectue en mai et les parents sont avisés par lettre. Par la suite, au cours du mois de juillet, une personne de la Fondation communiquera par téléphone avec les familles sélectionnées afin de les informer sur le type d’aide qui sera fournie à l’enfant ainsi que la démarche à suivre. Toutefois, il est possible d’adresser une demande d’aide ponctuelle, à tout moment de l’année scolaire. Enfin, les personnes désireuses de participer au souper spaghetti du 2 mars prochain doivent le faire en réservant auprès de Michel Champigny 819 943-2528, Yves Vachon 514 953-2273 ou Shawn Champigny 819 679-2147.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François