Actualités

Le tour du chapeau d’Alain Choquette

Huit mois après son dernier passage dans la région pour participer au souper-bénéfice annuel de la Fondation Pauline Beaudry, le magicien Alain Choquette récidivait le mois dernier. Il donnait cette fois un spectacle-bénéfice dont les profits allaient de nouveau en totalité à l’organisme de bienfaisance. Avec une salle pleine d’une centaine de spectateurs, la Fondation a pu récolter 3500 $ qui seront redistribués localement.

Une surprise de taille
Alain Choquette a plus d’un tour dans son sac. S’il était prévu qu’il donnerait une représentation devant une salle comble, les spectateurs ne s’attendaient pas à voir un second artiste en première partie. Lors de son dernier passage à Weedon en juin 2018, le prestidigitateur avait retenu les services de son complice Nicolas Gignac. En plus d’être l’un des cinq FantastiX et d’avoir participé à l’émission La Magie des stars, M. Gignac a aidé M. Choquette à monter son plus récent spectacle, La Mémoire du temps.

Depuis son premier contact, M. Gignac a adopté la cause et la région, comme c’est le cas pour M. Choquette depuis bientôt dix ans. « Ça aurait pu être froid, mais je me suis senti accueilli comme une rock star », se remémore M. Gignac. « On a fini le show puis on est resté deux heures après avec le monde. On a jasé, on a mangé, on a bu. »

Pas près d’arrêter
En deuxième partie, le parrain de la magie au Québec y est allé de numéros inédits, improvisés ou recoupés de La Mémoire du temps. Cette tournée de spectacles, qui est présentée comme étant la dernière en carrière pour l’artiste, vient de débuter l’automne dernier. Cela n’empêche pas Alain Choquette de prévoir poursuivre sa collaboration avec la Fondation Pauline Beaudry, une fois sa retraite entamée. « Avec Pauline, tant qu’on va trouver des idées pour l’aider, je vais lui donner un petit coup de main. C’est deux fois par année, c’est pas énorme. »

La principale intéressée se montre reconnaissante. « Je suis chanceuse. Alain a eu un coup de coeur pour ce que je faisais, puis pour ce que j’étais, ce qui fait en sorte que, aujourd’hui après presque dix ans, il est encore là. » Non seulement un artiste de renommée internationale accepte de parrainer sa cause, mais ces élans de générosité en amènent d’autres.

Des fiertés locales
C’est ainsi que les artistes de la soirée étaient hébergés à l’hôtel Le Président à Sherbrooke grâce à la générosité de Stéphan Ouellet de la pharmacie Brunet de Weedon. Même chose pour la salle qui était gentiment prêtée par la municipalité de Weedon et le directeur du Centre culturel, Robert Scalabrini.

Pauline Beaudry a dû arriver en retard à sa propre soirée, comme elle participait au même moment au Gala du mérite estrien à Sherbrooke. Celle-ci avait été nommée dans la catégorie Bénévolat pour son implication dans la fondation qui porte son nom, de même que pour son travail en tant que directrice de Virage Santé mentale.
Aux 3500 $ amassés lors de la soirée, s’ajoutent les 5000 $ récoltés lors du souper-bénéfice de juin dernier.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François