Actualités

Du nouveau au Camping vert de Saint-Isidore-de-Clifton

Nous apercevons des bénévoles de la première heure fiers de leur camping de gauche à droite, Lorraine Tardif, Noëlla Bilodeau et dans le même ordre à l’arrière, Bertrand Dodier, Claude Perron et Nadja Guay, agente de développement responsable des loisirs. Étaient absents Josée Perron, Alain Pouliot, Jocelyne Boutin, Francine Therrien, François Turgeon, Jacqueline Blouin, Gaston Perron, Yves Labranche et Yvon Blouin.

Le Camping vert à Saint-Isidore-de-Clifton innove en offrant aux campeurs deux prêts à camper soit un pod pouvant accueillir quatre personnes et un chalet d’une capacité de six personnes.

C’est avec une fierté évidente que des membres du comité du Camping vert ont fait faire le tour du propriétaire au représentant du journal. Ça faisait plusieurs années que les responsables songeaient à ajouter quelque chose. « On a pensé à une yourte, mais on est content de pas l’avoir fait », d’exprimer Claude Perron. Les prêts à camper offrent les commodités de base, salle d’eau, cuisinette, table à manger, futons qui se transforment en lit et lits standard, chauffage d’appoint, micro-onde, une plaque à induction et air conditionné dans le petit chalet. La vaisselle, chaudrons et accessoires de cuisine sont compris. Le campeur n’a qu’à apporter sa literie et serviettes.

Installés depuis quelques semaines, les prêts à camper sont déjà réservés pour presque toutes les fins de semaine. Le projet de 82 000 $ a été rendu possible grâce au Fonds de développement du territoire (FDT) qui assume 85 % de la facture. La municipalité défraie le reste.

Inauguré en 2005, le Camping vert n’a cessé de se développer au fil des années. Outre les prêts à camper, il offre 28 sites de camping, dont six avec les trois services, 16 avec deux services et 6 autres de type camping sauvage. Le site est du genre familial et les jeunes peuvent s’amuser avec les jeux d’eau, les modules de jeux, balançoires et carré de sable. Un abri, de type marquise, est disponible pour les campeurs ainsi que des airs de jeux pour la pétanque. La patinoire permet également de jouer au tennis et faire du patin à roues alignées. Le chalet situé à deux pas du camping permet aux usagers d’utiliser des douches, toilettes, ainsi que d’une laveuse et sécheuse. À l’intérieur, un grand espace communautaire avec fauteuils, jeux de société, petite bibliothèque et table permet des rencontres conviviales.

Le comité du Camping vert est un organisme sans but lucratif, les personnes œuvrant au bon fonctionnement du site se dévouent bénévolement depuis plusieurs années. Les profits amassés, 6 000 $ l’année dernière, sont remis à la municipalité. Pour ces bénévoles, l’implication est tout naturel. D’ailleurs, ils étaient plusieurs à avoir consacré leurs fins de semaine récemment à monter les prêts à camper. « On le fait pour le village. On voyait que la population baissait et que les commerces vont perdre si on ne fait rien pour faire venir les gens », d’exprimer les bénévoles présents. Le taux d’occupation est en croissance constante depuis son ouverture. On affichait un achalandage de 60 % l’année dernière. Le camping est ouvert de la fin mai à la mi-novembre. Il est possible de réserver en composant le 819 679-2005.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François