Actualités

L’ex-conseiller Yvon Roy réclame plus de sécurité sur la rue Principale à Cookshire-Eaton

Nous apercevons Yvon Roy, indiquant le nœud dans l’arbre qu’il croit susceptible d’être dangereux pour la circulation.

L’ex-conseiller municipal à la ville de Cookshire-Eaton, Yvon Roy, en a marre d’attendre qu’arrivent les accidents et demande au ministère des Transports du Québec d’intervenir à l’intersection de la rue Principale et Craig pour diminuer le risque d’accident. Il souhaite également une réduction de la limite de vitesse et l’intervention pour corriger un arbre qu’il considère dangereux pour la circulation.

Certaines démarches notamment pour améliorer la sécurité à l’intersection de la rue Principale et de la Craig ont déjà fait l’objet de demandes officielles de la municipalité par voie de résolution en 2017 et 2018 sans succès.

Dans sa nouvelle tentative, M. Roy demande au ministère de réduire de 50 à 30 km la vitesse sur la rue Principale, à partir, dit-il, du haut de la côte à l’intersection de la Principale Ouest et de la rue Pope. « Les camions, ça descend vite. Heureusement, il y a pas eu trop d’accidents. La sécurité, c’est important. Réduire la vitesse pour descendre tranquillement la côte ça donne le temps aux gens de traverser plus bas à l’intersection de la Principale et Craig. Ce que ça va coûter, ça couvre même pas un accrochage d’un char pour 2 000 $ à 3 000 $. Ça coûtera pas plus cher ajouter une nouvelle signalisation. » M. Roy propose même d’installer un arrêt obligatoire (Stop) au sommet de la côte juste avant d’entamer la courbe pour descendre la rue Principale. « Le stop, c’est la seule méthode que j’ai pu voir. S’ils (ministère des Transports) ont une manière plus facile, qu’ils la sortent, qu’ils nous la montrent; moi j’ai aucun problème avec ça. »
Toujours au domaine de la signalisation routière, l’ex-conseiller suggère que l’affiche de 50/km située entre le Carrossier ProColor Cookshire et Armoires de cuisines NAC à l’entrée de la municipalité, en provenance de Lennoxville, soit déplacée devant le terrain de l’Exposition agricole. « Il y a des entreprises dans le coin et des camions qui entrent et sortent des cours, c’est dangereux, ça arrive vite. »

Toujours dans un souci de sécurité, M. Roy fait allusion à un gros arbre qu’il considère dangereux et situé aux abords de la rue Pope entre le Château Pope et la rue Eastview. « Il y a un nœud dedans. Le milieu est bien pourri; on voit de bord en bord. Un moment donné, il va tomber. Tous les fils, les branches traversent la rue. Ils coupent les branches. Qu’ils coupent l’arbre. À un moment donné, une moitié va tomber. »

À la direction régionale du ministère des Transports, on a pris en note les doléances et signifié qu’on allait revenir avec des réponses.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François