Actualités

Incendie criminel au IGA Cookshire : Un demi à 1 M$ de pertes

Selon la Sûreté du Québec, l’incendie serait d’origine criminelle.

L’incendie, survenu au marché d’alimentation IGA Cookshire à Cookshire-Eaton, considéré d’origine criminelle par la Sûreté du Québec, force le propriétaire Gilles Denis à interrompre les opérations pendant quelques jours. Le feu s’est déclaré près du quai d’embarquement. M. Denis évalue sommairement les dommages entre un demi et un million $.

Même si l’intérieur du magasin n’a pas été affecté par les flammes, l’eau et la fumée ont causé des dommages. Divers inspecteurs et spécialistes du MAPAQ étaient sur place lundi matin. M. Denis mentionnait que tout le putrescible, fruits, légumes et ce qui était dans les frigidaires sont des pertes. Pour le reste, il était trop tôt pour évaluer.

Toutefois, le propriétaire qui procure du travail à 65 personnes, n’a pas l’intention de baisser les bras et compte tout faire pour rouvrir le magasin le plus rapidement possible. Il souhaite redonner le service à la communauté. Un gros point d’interrogation quant au délai. L’eau s’est infiltrée dans les composantes de la salle mécanique, située au-dessus du quai d’embarquement et on tentait de repartir la machinerie.

Origine criminel
M. Denis était renversé d’apprendre que l’incendie était de nature criminelle. « Je suis offusqué de ça. Je ne me connais pas d’ennemi. Je suis sûr que c’est un pyromane. »

Le feu s’est déclaré près du quai d’embarquement dans la nuit de samedi à dimanche. C’est une voisine du magasin qui a donné l’alerte. « Vers 3 h, j’ai reçu l’appel d’une voisine pour me dire qu’il y avait le feu; on a appelé les pompiers, ils sont arrivés rapidement sur les lieux », d’exprimer M. Denis.
Un total de 24 pompiers du Service incendie de l’agglomération de Cookshire-Eaton étaient sur place auquel s’est ajouté une dizaine de la Régie intermunicipale d’East Angus. Trois autopompes, deux citernes et des échelles d’élévation ont permis aux sapeurs de bien effectuer leur travail. Les pompiers ont pris un peu plus d’une heure pour maîtriser l’incendie. L’intervention rapide de ceux-ci a certainement aidé la cause. « Comme c’est en plein cœur de Cookshire, plusieurs pompiers à temps partiel habitent très près. Le temps de réponse est efficace », d’exprimer le directeur du Service de l’agglomération de Cookshire-Eaton, Éric Cloutier.

Il souligne également le fait que le bâtiment soit de construction récente et « qu’il respecte les codes d’aujourd’hui en rapport avec les incendies, séparations coupe-feu, du gyprock à l’épreuve du feu deux épaisseurs et il est giclé. Ça ralentit, ça nous aide à nous donner du temps pour bien s’installer et de faire une bonne extinction avant que ça dégénère et se propage à grandeur du bâtiment. » « C’est un bâtiment certifié LEED, il est solide. On est bien fier de l’avoir et d’avoir des pompiers efficaces », de compléter M. Denis.

Autres dommages
Bien que le bâtiment soit sauvé, l’eau a causé des dommages importants aux locaux situés à l’étage supérieur dont Transparence, Aménagement forestier agricole des Sommets, Les Productions de L’inconnu dans le noir, Mély-Canin et le Journal régional Le Haut-Saint-François. L’équipe du journal fera des pieds et des mains pour produire son prochain numéro comme prévu.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François