Actualités

Sur les traces d’Archie Annance : Une première édition prometteuse

L’équipe de chocs de la Contrée du Massif Mégantic, Claude Sévigny, Line Chabot et Chantal Ladouceur. Absente sur la photo, France Dumont.

Le bilan positif de la première édition du parcours touristique Sur les traces d’Archie Annance, organisé par le comité touristique de la Contrée du Massif Mégantic, incite les organisateurs à répéter l’expérience l’an prochain.
L’équipe de chocs du comité touristique de la Contrée du Massif Mégantic a présenté à Isabelle Couture, de la SADC du HSF, et aux représentants des sept municipalités entourant le mont Mégantic, le bilan de Sur les traces d’Archie Annance, cet Abénakis au filon d’or. La rencontre s’est tenue à La Patrie. Lancée le 11 juin dernier, l’activité a duré jusqu’à l’Action de grâce.
Au moyen d’un communiqué de presse très structuré, remis lors de cette assemblée, les bénévoles démontraient ainsi leur « volonté et leurs efforts pour stimuler le développement de leur région ». Le regroupement des deux MRC qui se sont investies dans ce projet va augmenter l’impact touristique et servir à revitaliser le territoire, avançait un des participants à la rencontre.
Fiers de l’inscription de 111 visiteurs qui se proposaient de suivre les traces d’Annance  en auto sur quelque 135 km, Chantal Ladouceur, Line Chabot, France Dumont et Claude Sévigny ont tiré des conclusions concrètes de l’évènement. Lors de l’analyse rétrospective, ils ont prévu d’améliorer certains points pour rendre l’activité plus visible et plus attrayante.
Les responsables s’entendaient pour dire que l’aide apportée par les municipalités et les bénévoles a favorisé l’efficacité de la tournée. Ce bilan positif incitera les élus à perpétuer le projet, a-t-il été avancé. Quoi qu’il en soit, le circuit a généré quelque 12 000 $ auxquels sont soustraites des dépenses de 3 500 $.
« Dans la contrée, on voulait une activité satisfaisante et qui pouvait contourner les restrictions de la COVID », indiquait Mme Ladouceur, un peu avant la présentation. Les trousses vendues permettaient aux visiteurs et aux résidents des municipalités avoisinantes de se déplacer à leur rythme entre Val-Racine, Milan, Scotstown, Hampden, La Patrie, Chartierville et Notre-Dame-des-Bois pour récolter les indices décimés le long du tracé.
Dans chaque village, les organisateurs avaient installé des œuvres éphémères pour offrir un point de vue sur la richesse culturelle, historique et géophysique de la région. Ils ont accroché des «cadres point de vue» là où les touristes pouvaient se photographier devant un paysage représentatif de ce lieu. Fabriqués dans Hampden, ils étaient originaux ces cadres qui ont servi à immortaliser bien des clichés souvenirs. L’équipe de chocs, comme s’est plu à la baptiser le maire de Val-Racine, Pierre Brosseau, proposera d’en développer le concept dans l’optique d’une réédition.
Le comité touristique de la Contrée du Massif Mégantic veut aller de l’avant. « Il est nécessaire de poursuivre les efforts que nous avons tous investis en temps et en argent », annonçaient les intervenants. Tourisme Cantons-de-l’Est suggère même de l’améliorer en y ajoutant une chasse au trésor sur les traces d’Archie pour les démarquer d’activités du genre.
Les organisateurs ont avancé, entre autres, l’idée de créer des cartes personnalisées artistiques pour chaque municipalité et une semblable pour le circuit. La réalisation d’une vidéo de 10 minutes et l’écriture de la biographie d’Archie seraient souhaitées. L’installation d’autres «cadres point de vue», l’ajout du profil de l’Autochtone dessiné par Angèle Rivest dans chaque village et bien des initiatives imaginatives viendraient aussi bonifier l’offre touristique.
Les gagnants du tirage parmi les participants de l’activité Sur les traces d’Archie Annance  sont : 1er prix d’une valeur de 269 $, une nuitée en chalet au Domaine des Montagnais à Val-Racine a été gagnée par Marisa Côté, de Milan. Le deuxième d’une valeur de 204 $ pour une nuitée au Domaine La Giroux-ette, est allé à Caroline Tessier de La Patrie. Le troisième qui représente deux nuitées au Camping de la Rivière étoilée va à Ginette Turcotte. À tous ces prix s’ajoute une entrée familiale à l’ASTROLab et au parc du Mont-Mégantic. Angèle Rivest a gagné la guitare offerte par Guitabec.
Les membres du comité ont tenu à remercier chaleureusement les nombreux commanditaires qui ont permis au projet d’éclore.

Article précédentArticle suivant
©2022 Journal Le Haut-Saint-François