Actualités

Projets d’envergure réalisés par Sentiers frontaliers : Plus de 200 000 $ d’investissements

Passerelle

L’une des nouvelles passerelles au ruisseau Clearwater.

Les randonneurs des Sentiers frontaliers bénéficieront de plusieurs améliorations pour la nouvelle saison.
L’organisme Sentiers frontaliers a annoncé la fin de deux projets réalisés dans le cadre du Programme de soutien à la mise à niveau et à l’amélioration des sentiers et des sites de pratique d’activités plein air (PSSPA). C’est un montant de 216 540 $ qui a été investi, dont 170 281 $ provenant du gouvernement du Québec. Le reste de la contribution provient de partenaires, notamment l’Association Louise-Gosford et Gestion Mont Gosford.
Réalisations d’envergure
Dans le secteur du mont Gosford, plusieurs chantiers ont été réalisés pour relocaliser 2,4 km de sentiers, la construction de 35 passerelles et trottoirs, la création d’un sentier permettant d’accéder à Pic Frontière, la création de trois nouvelles toilettes sèches et la réparation de celles existantes, créer des panneaux d’interprétation de la faune et finalement mettre à jour la cartographie et la signalisation du secteur.
Pour ce qui est du secteur de la montagne de Marbre, l’ajout d’une passerelle permettra de traverser la rivière au Saumon de façon sécuritaire, été comme hiver, sans perturber le lit de la rivière. Du côté du mont Urban, la construction d’un sixième abri trois-faces améliorera l’hébergement rustique mis à la disposition de ceux et de celles qui pratiquent la longue randonnée.
« Les nouveaux aménagements, les mises à niveau et autres réfections permettent d’améliorer l’accessibilité et la sécurité de la pratique d’activités de plein air dans la région. La popularité du PSSPA en témoigne; la pratique d’une activité de plein air est bien enracinée au Québec. C’est un plaisir de voir l’aboutissement de projets comme ceux de Sentiers frontaliers », souligne Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine.
Dans l’avenir
Dès cet été, l’organisme terminera des travaux importants dans le secteur de la montagne de Marbre. Il finalisera les mises à niveau et les relocalisations sur le sentier qui relie la frontière avec le Parc national du Mont-Mégantic. De plus, Sentiers frontaliers a fait une demande de financement pour ajouter une boucle dans le secteur de Chartierville, qui permettra d’atteindre les sommets de Salmon Peak (1054 m) et de mont Trumbell (997 m).
Fondé en 1995, Sentiers frontaliers est un réseau de 140 km de sentiers pédestres en forêt donnant accès à de multiples sommets. Situés à l’extrême sud du Québec, les sentiers passent par exemple par Chartierville, Mégantic, le Maine, le New Hampshire et Woburn. Le réseau de sentiers permet d’atteindre les plus hauts sommets du sud du Québec comme le mont Gosford (1193 m) et Cap Frontière (1154 m).
Rappelons que Sentiers frontaliers est reconnu comme un organisme de bienfaisance faisant la promotion des activités de plein air non motorisées tel que la randonnée pédestre, la raquette et le ski de fond.
« Notre région est une destination exceptionnelle pour la randonnée pédestre et nous sommes fiers de la faire connaitre davantage », d’exprimer Monique Scholz, présidente bénévole de Sentiers frontaliers.

Article précédentArticle suivant
©2023 Journal Le Haut-Saint-François