Actualités

Boom domiciliaire à Weedon

Weedon

On travaille à développer des rues du côté de Weedon.

Le maire de Weedon, Eugène Gagné, a le sourire facile et pour cause, sa municipalité connaît un boom domiciliaire qui était impensable il y a à peine quelques années. L’acquisition par le promoteur immobilier Sherplex de Sherbrooke de trois terrains incluant le développement Ferry permet au maire d’envisager l’avenir avec optimisme.
Sherplex a fait l’acquisition de tous les terrains disponibles des phases I et 2 du développement Ferry en plus d’acquérir un lot de 42 acres adjacent, qui appartenait au Groupe Paré, de mentionner le maire. L’entreprise prévoit en faire un développement privé d’une quarantaine de résidences. Au départ, l’espace était prévu pour la construction de mini-maisons, mais sera désormais consacré principalement à la construction de résidences unifamiliales régulières. Toutefois, on entend réserver un secteur pour la construction de mini-maisons. Ces phases de développement se situent dans le secteur des chemins Ferry, Fontainebleau et de la rue des Pionniers. De nouvelles rues seront aussi construites, d’ajouter le maire Gagné.
Sherplex ne s’arrête pas là. Il a également acquis des lots sur la 5e et la 6e Avenue, dans le but de construire six immeubles à logements. Ceux-ci permet tront notamment de loger les travailleurs responsables de la construction du nouveau quartier, mais également de bonifier l’offre locative pour les années à venir. Heureux du développement, le maire mentionne néanmoins que certains résidants ont manifesté leur mécontentement.
« Les travaux, ça va bousculer tout le monde, on le sait. Après les vacances de la construction, ils vont commencer à bâtir 50 logements. » Le maire a pleine confiance envers le promoteur. Ils ont des moyens illimités par rapport à ce qu’une municipalité peut avoir. C’est sûr à Weedon, ça grouille, pis ça fait l’affaire de tout le monde. On est un village qui était après mourir, là on est en train de le ressuscité. On a deux choix, on avance ou on recule, on a décidé d’avancer. » Le maire rappelle que de 2011 à 2020, la population de Weedon n’a pas arrêté de décroître. « En 2021, on est allé chercher toute la perte qu’on a eue. Ça fait que 2022 pour nous, c’est du bonbon. Tous nos terrains de la phase I et 2 sont vendus. Ils ont deux ans pour mettre des maisons là-dessus. On en a qui s’en viennent à la fin de l’été, on ramène du monde à Weedon. Faut que les gens comprennent, plus qu’on va être de monde à payer, moins que ça va coûter cher de taxes. » D’ailleurs, le maire mentionne que les travaux immobiliers devraient faire bondir l’évaluation de 20 M$. De cela, il anticipe des revenus de taxes entre 150 000 et 200 000 $ d’ici la fin des projets prévus dans trois ans. Le développement domiciliaire devrait permettre la création de quelque 80 unités de logement.
« Pour nous autres, c’est positif. » Selon M. Gagné, l’équation est simple, plus de logements devraient attirer également des entreprises. « Tout ça va faire qu’on va être vivant et on va enlever de la pression sur la taxation. »

Article précédentArticle suivant
©2023 Journal Le Haut-Saint-François