Actualités

Étude d’impact de l’adhésion de Saint-Isidore-de-Clifton à la MRC de Coaticook : La MRC du HSF dit NON

André Perron

Le maire, André Perron, a la ferme intention d’aller de l’avant.

La MRC du Haut-Saint-François rejette la demande d’étude d’impact quant à l’adhésion de Saint-Isidore-de-Clifton à la MRC de Coaticook. Loin de se formaliser de cette décision, le maire de la municipalité, André Perron, a bien l’intention d’aller de l’avant et s’adressera au ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH).
La MRC du Haut-Saint-François a adopté, lors du dernier conseil des maires, une résolution rejetant la demande d’étude d’impact de Saint-Isidore-de-Clifton. Un seul des treize maires présents, Mario Gendron de Cookshire-Eaton, s’est opposé à l’adoption de cette résolution. Le maire de la municipalité concernée était absent.
La MRC du Haut-Saint-François réitère à Saint-isidore-de-Clifton sa volonté de bien comprendre ses insatisfactions, de les documenter et de travailler de concert avec elle pour les régler. Selon le préfet, Robert G. Roy, il est tout à fait normal que certaines municipalités utilisent des services de MRC voisines puisque celle du HSF comporte 10 municipalités sur 14 qui sont contiguës aux MRC voisines. De plus, explique-t-il, si le HSF acceptait la demande de Saint-Isidore-de-Clifton d’intégrer une autre MRC (créant ainsi un précédent), il serait à craindre que cela ne provoque l’effondrement complet de celle du HSF. Divers programmes et services profitent à Saint-Isidore-de-Clifton selon le préfet, comme le programme de financement du Fonds régions et ruralité volet 4 du MAMH, du projet MADA-Familles et de l’Office régional d’habitation (ORH) du HSF dont deux immeubles sont situés dans cette municipalité.
M. Roy ajoute : « Le désir du conseil de la MRC du HSF, auquel je m’engage personnellement, est de travailler de pair avec Saint-Isidore-de-Clifton pour aplanir ces différends afin que cette municipalité se sente à nouveau partie prenante du groupe et se rallie au mouvement initié par la campagne Ose le Haut : bâtir un Haut-Saint-François fort, solidaire et prospère. »
Le maire de Saint-Isidore-de-Clifton n’est pas surpris de la décision de la MRC, mais se dit quand même déçu. « On savait très bien que la MRC ne dirait pas oui d’entrée de jeu. Mais nous, de toute façon, on va envoyer la documentation au MAMH et c’est eux qui vont décider à savoir est-ce qu’il y a étude ou pas ? Mais comme on est en période d’élection, ça va sûrement prendre plus de temps. Ça va sûrement aller au printemps. Mais on va faire suite à tout ça, on veut définitivement avoir une étude à Saint-Isidore. »

Article précédentArticle suivant
©2022 Journal Le Haut-Saint-François