Actualités

Programme d’aide à la voirie locale

Voirie

Les maires et directeurs généraux des municipalités du Haut-Saint-François ont récemment rencontré le député de Chapleau, Marc Carrière, dans le cadre de sa tournée des MRC de l’ouest du Québec. Ce dernier est mandaté par le ministre des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, André Fortin, afin d’obtenir la perception du monde municipal à l’égard du fonctionnement et de l’évolution des programmes d’aide financière à la voirie locale. Il y a sept programmes dans la voirie locale pour 175 M$, de mentionner M. Carrière. La démarche, ajoute-t-il, est de voir « comment on peut faire mieux, c’est quoi le niveau de satisfaction des municipalités, c’est quoi les embûches que les municipalités rencontrent, est-ce qu’il y a trop de programmes, est-ce que ça prend plus de flexibilité. À partir de là, on va soumettre un rapport au ministre pour qu’il prenne des décisions rapidement, pour que ce soit plus simple pour les municipalités. » À la lumière des échanges avec les gens du milieu, M. Carrière mentionne qu’elles ne sont pas bien différentes que celles des autres régions. La lourdeur des programmes, le manque de flexibilité, les délais d’autorisation et la reddition de compte sont les principaux arguments apportés par les élus et directeurs généraux. Présent à la rencontre, le député de Mégantic, Ghislain Bolduc, mentionnait « je suis très heureux parce que les maires ont été entendus. Ce qu’on vit depuis un bout de temps, c’est qu’on veut établir une nouvelle méthode de communication avec les municipalités. Bien la voici la nouvelle méthode : c’est qu’on demande aux gens qu’est-ce qui vous embarrasse, qu’est-ce qui vous empêche d’être fonctionnel et comment peut-on faire mieux. » L’ensemble des maires et directeurs généraux des municipalités participait à la rencontre qui se déroulait à la salle des maires de la MRC du Haut-Saint-François.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François