Actualités

Jean Rousseau met de l’argent sur la table

Jean Rousseau, Parti vert

Le candidat Jean Rousseau du Parti vert y va d’un engagement personnel dans le cadre de la présente campagne. Il s’engage à verser 25 % de son salaire net mensuellement pour venir en aide à des organismes ou personnes dans le besoin. «  C’est 2 000 $ tous les mois pendant toute la durée de mon mandat », d’exprimer M. Rousseau.

« Ça va peut-être me prendre une fondation pour le faire, mais il y aura une personne qui s’occupera de prendre les demandes. » Par ce geste, le candidat souhaite venir en aide aux gens dans le besoin, que ce soit des parents pour payer une inscription à leur enfant, pour payer le loyer, les banques alimentaires, les Centres d’action bénévole ou autres.

Parmi les engagements de comté, la gestion de l’offre arrive en tête de liste pour M. Rousseau. Il estime que les producteurs ont perdu lors des deux traités de libre-échange. « Je trouve épouvantable qu’on risque de perdre des fermes familiales, c’est une tradition. » Dans un autre ordre d’idée, le candidat fait part de la bonification du revenu minimum garanti applicable aux étudiants, les personnes âgées et les familles à faible revenu. Il inclut également la gratuité des études post secondaires jusqu’au baccalauréat.

M. Rousseau parle également d’électrification du transport en commun surtout dans la ruralité. « C’est carrément avoir des autobus zéro carbone. Ça permettrait d’améliorer nos émissions de gaz à effet de serre. »

Reconnaissant qu’il est parfois difficile de promouvoir la culture en milieu rural, le candidat propose de venir en aide à ce secteur d’activité en taxant « adéquatement les Netflix et Amazon de ce monde, autrement dit, tous ceux qui vendent des biens de consommation en ligne ou qui donnent des services en ligne. » Le candidat précise qu’entre 15 % et 25 % de ces revenus seront réinvestis dans la culture surtout au niveau régional.

Reconnaissant que les travailleurs étrangers temporaires font partie de la réalité dans le comté, M. Rousseau propose qu’ils soient intégrés plus facilement à la société. Il souhaite « éliminer la paperasse » pour que ce soit plus facile pour les employeurs et permettre aux travailleurs de revenir au même endroit l’année suivante. Mentionnant que cette façon de faire permettait de contrer la pénurie de main-d’œuvre, il en ajoute une autre s’adressant plus spécifiquement aux personnes retraitées. « On veut augmenter le seuil sur lequel seraient imposés les montants gagnés par les retraités. Le premier 15 000 $ qui serait gagné de plus que sa pension de vieillesse serait non imposable. Moi, je pense qu’à 65 ans, quand tu as une pension de 20 000 $, je pense que tu mérites le 15 000 $ supplémentaire amplement », d’exprimer M. Rousseau.

Le candidat souhaite également décrocher des fonds additionnels pour venir en aide aux municipalités notamment pour les usines d’épuration d’eau, protéger l’eau potable, précise-t-il. « On pense qu’il y a encore des municipalités qui ont besoin d’aide à ce niveau-là. C’est de plus en plus un souci d’avoir de l’eau potable. »

M. Rousseau invite les gens à voter pour le Parti vert « parce qu’on est le seul parti qui a un vrai programme pour faire face aux changements climatiques d’aujourd’hui. »

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François