Actualités

Nouvelle administration à Dudswell : Des changements qui font jaser

actualite

Quelques changements seront apportés au niveau de l’administration municipale de Dudswell. La directrice générale, Marie-Ève Gagnon et l’inspecteur en urbanisme, Simon Provençal, quittent leur poste. La municipalité mettra sur pied un comité de conseillers qui prendra en charge les entrevues.

Faisant autrefois appel à une agence de recrutement, le conseil municipal décide de faire autrement pour combler les deux postes. Selon Marianne Paré, mairesse de Dudswell, faire appel à une firme est très dispendieux. « On pense qu’on a des forces au niveau du conseil qui peut aussi bien faire la job », explique-t-elle. Cette décision ne fait toutefois pas l’unanimité auprès des citoyens. Certains n’ont pas confiance en l’expertise des conseillers pour accomplir une telle tâche et croient que la municipalité devrait, à l’instar des autres villes, faire appel à des chasseurs de têtes.
Le poste de directeur général est très exigeant selon la mairesse, qui explique en partie la raison du départ de Mme Gagnon. Cette dernière mentionne que son contrat de trois ans arrivait à la fin. « En parlant avec le conseil municipal, j’ai décidé de ne pas renouveler », exprime-t-elle, ajoutant n’avoir rien de négatif envers le conseil. Concernant le départ de M. Provençal, les raisons sont compréhensibles aux dires de la mairesse, « il fait une heure et quart de route soir et matin et là il a trouvé quelque chose à côté. Il est en fin de carrière, on peut comprendre que c’est plus avantageux pour lui. »

D’autres sujets amènent beaucoup de discussions chez les citoyens, tels que le projet de l’Église anglicane. Celle-ci appartient à la municipalité et nécessite divers travaux de restauration. Plusieurs projets ont été proposés, mais rien n’est encore décidé officiellement selon Mme Paré. Certains résidents déplorent l’absence d’informations notamment en lien avec les coûts. « On travaille encore sur le dossier, c’est une planification à long terme, c’est pas pour demain matin », explique-t-elle. « On avait annoncé qu’on avait un cadre budgétaire d’un certain montant et qu’on respecterait ça à la municipalité », ajoute-t-elle. Si toute l’information n’est pas divulguée aux citoyens, selon la mairesse, c’est « parce qu’on n’est pas préparé pour ça encore. »

Des citoyens reprochent également un manque de transparence au niveau du conseil municipal. La mairesse soutient qu’il y a plus de transparence qu’il n’y a jamais eu. « On a fait des consultations publiques, une planification stratégique, on répond à toutes les questions et on en donne plus qu’on n’en a jamais donné. »

Pour plus d’informations sur les projets en développement, les résidents peuvent visiter le site Internet de la ville au http://municipalitededudswell.ca/.

Article précédentArticle suivant
©2020 Journal Le Haut-Saint-François