Actualités

Valoriser le travail invisible : L’AFEAS organise une marche

actualite

Une marche pour revendiquer la mise en place d’une Journée nationale du travail invisible est organisée par l’AFEAS de Dudswell, le 6 avril prochain. Le départ se fera en face de l’Hôtel de Ville de Dudswell.

Selon Arlette Langlois, membre du comité des communications de l’AFEAS de Dudswell, le travail invisible doit être reconnu et valorisé par les institutions gouvernementales. L’organisme souhaite démystifier et faire reconnaître l’apport économique et social de ce travail quotidien, non reconnu et non rémunéré. Celui-ci se définit par les diverses tâches quotidiennes qui incombe, en grande partie, les femmes. « Ces brassées de lavage, la planification des repas, les rendez-vous médicaux, le ménage, les tâches que font les personnes proches aidantes, le soutien psychologique à nos proches… et bien sûr, j’en passe », exprime Mme Langlois dans un communiqué. Selon elle, la charge mentale que demande le travail invisible est épuisante, voire harassante.

L’organisme aimerait que les femmes aient davantage accès au savoir pour avoir un meilleur travail, qu’il y ait un équilibre dans le partage des tâches familiales et une justice sociale pour un travail reconnu et rémunéré. L’AFEAS estime que les femmes effectuent quotidiennement 3 h 26 aux tâches domestiques alors que pour les hommes, c’est 2 h. Annuellement, cette différence représente 13 semaines de 40 heures.
Ainsi, afin de dénoncer ce qu’elles estiment comme étant une injustice, les membres de l’AFEAS demandent à ce que le premier mardi d’avril devienne la Journée nationale du travail invisible. La marche débutera à 13 h 30 à l’avant de l’Hôtel de Ville de Dudswell au 167 rue Main, secteur Bishopton. Pour plus de détails, consultez la page Facebook AFEAS de Dudswell.

Article précédentArticle suivant
©2021 Journal Le Haut-Saint-François