Actualités

À Dudswell : Un choix pour la continuité ou pour contester

Mairie 2021 Dudswell

Mariane Paré
Mariane Paré se représente au titre de mairesse pour le mandat 2021-2025. Forte de plusieurs réalisations définies dans le plan stratégique de 2018-2028 qui l’a guidée tout au long des quatre dernières années, elle se réjouit « d’avoir travaillé avec une équipe formidable. Elle souhaite continuer dans la même veine. »
Mme Paré est ravie, entre autres, de la solution apportée au dossier de la voirie municipale qui est « un plus », à son avis. « Ce sera le premier hiver où on entretiendra les chemins avec notre propre équipement, indique-t-elle. » Du même souffle, elle souligne que le conseil a décidé de louer des bâtiments pour remiser les véhicules plutôt que d’en construire un nouveau. Cette façon de procéder est, selon elle, beaucoup plus économique.
Réélue, Mme Paré entendra continuer comme avant pour favoriser la qualité de l’existence des citoyennes et des citoyens. Les révisions apportées aux différentes pistes multifonctionnelles, l’accès gratuit à la plage du lac d’Argent, l’amélioration des divers parcs, dont celui de l’école Notre-Dame-du-Paradis, rendent la vie plus agréable à Dudswell, constate-t-elle. Entre autres projets à finaliser pour le printemps prochain, elle annonce que celui du parc Éva-Tanguay acceptera une autre «shed», qui s’ajoutera au circuit patrimonial.
Le Centre mobile de récupération, situé au garage municipal, s’avère une bonne idée. Cela facilite la gestion des déchets, avance la mairesse sortante. Une meilleure qualité d’Internet lui tient à cœur. Pour ces deux dossiers, principalement, elle souligne que les échanges avec la MRC sont bien enclenchés.
Daniel Blais 
Daniel Blais se présente au poste de principal magistrat afin de récupérer ses droits citoyens. Il se dit privé d’accès « à la forteresse municipale (Hôtel de Ville) en tant que citoyen condamné à être chassé et exproprié. » Être élu à la mairie serait selon lui le seul moyen d’atteindre cet objectif. Ses intentions sont « humbles », écrit-il au Journal le Haut-Saint-François pour justifier sa candidature.
Il aimerait participer aux différentes activités de la municipalité qu’il qualifie de magnifique. « Malgré tout le mal qui m’a été infligé ces 4 dernières années, je désire garder la foi que tout n’est pas mauvais à Dudswell et qu’il y a encore de bons citoyens dans cette municipalité. »
Et il s’interroge sur le futur des électeurs. « Est-ce que les citoyens veulent vivre en harmonie ou continuer à payer plus pour municipaliser les bâtiments et continuer à payer les dépenses personnelles de Mme Paré, telles que le déneigement pour se rendre à sa propriété ? », ajoute-t-il sur sa missive. « Il n’est pas dans sa nature de faire de fausses promesses pour épater la galerie. » Cependant, il souhaite de meilleures informations sur les projets en cours. « L’application des règlements municipaux ne doit plus servir à s’acharner sur un seul individu », donne-t-il en exemple.
Le développement immobilier ailleurs que sur des chemins non conformes, l’accès aux attraits touristiques qui seraient délaissés, la survie ou l’abandon de bâtiments patrimoniaux délabrés seront quelques dossiers à revoir. Il souhaite revenir sur le fait que certains terrains municipalisés aient été acquis « dans de douteuses circonstances. » Il veut donner aux citoyens la chance d’être consultés « afin de maximiser l’impact d’un bienfait pour la communauté ou le paysage de la municipalité. » Il remercie toute la population et les invite à se prévaloir de leur droit de vote.
Mentionnons que M. Blais a eu des démêlés avec des riverains, avec Dudswell et d’autres municipalités.

Article précédentArticle suivant
©2022 Journal Le Haut-Saint-François