Actualités

Mini Compostelle Mégantic innove : Plus de choix de randonnées

Mini compostelle

Située en plein parcours, l’aire de repos à Hampden est propice à la détente.

Chantal Ladouceur, directrice générale du tracé Mini Compostelle Mégantic, dont le parcours contourne le massif des monts Saint-Joseph et Mégantic avant de se rendre au lac Mégantic, entre autres, est impatiente que la saison commence. Elle propose, en plus du traditionnel parcours complet de 125 km, de nouveaux tracés. S’ajoutent le chemin des Sentiers de 90 km, celui des 4 Monts et le chemin du Lac. Un parcours particulier permet d’associer à la randonnée, des excursions en kayak sur le lac Mégantic. Et pour les personnes qui veulent marcher avec leur chien, Mme Ladouceur leur propose une cani-randonnée pour visiter quelques sommets et parcs régionaux.
Du 20 mai au 15 septembre, marcheurs solitaires, familles et groupes ont déjà réservé nombreux pour attaquer des kilomètres de sentiers. La féérie des décors, les nuits étoilées de la Réserve internationale et la paix qui se manifestent de ces grands espaces portent en eux des moments propices à la méditation et au ressourcement.
« L’année 2021 était déjà un record », mentionne Mme Ladouceur. En 2020, 301 personnes se sont inscrites aux activités et ont utilisé 596 services de nuitées. En 2021, 509 autres s’y sont inscrites et ont utilisé 1 085 unités d’hébergement. Les retombées économiques pour cette dernière année ont été de près de 219 000 $. À ce temps-ci, Mme Ladouceur a reçu encore plus d’inscriptions. Le décompte exact sera connu à la fin de cette année, lors du bilan.
Au cours de l’année, l’équipe qui l’entoure est prête à guider et à encadrer des groupes de 10 personnes. Jean-Marie Croteau possède une longue expérience dans la randonnée longue distance. Il partira avec une première cohorte du 20 au 23 mai pour attaquer le chemin des 4 Monts, une marche de 80 km qui passent par les villages de Val-Racine, Hampden, Scotstown, La Patrie et Notre-Dame-des-Bois. La boucle se clôt à Val-Racine.
Le parcours complet du Mini Compostelle s’étend sur 125 km. Huit municipalités sont traversées, chacune offrant son panorama particulier. Une nouveauté du circuit, cette année, consiste en une association entre la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et l’organisme de randonnée Mini Compostelle. Pendant 4 ou 5 jours, les marcheurs qui partent de Val-Racine se rendent au parc du Marécage-des-Scots du côté de Franceville, s’arrêtent au barrage Walter-MacKenzie, à Scotstown, avant de se diriger vers La Patrie et Notre-Dame-des-Bois. Au quatrième jour, le tracé monte sur le mont Saint-Joseph qui culmine à 1 065 m pour ensuite joindre Val-Racine.
Certains randonneurs aimeront allier la marche à l’art et l’histoire. Ils seront servis sur ce tracé de 41 km qui traverse, à partir de Val-Racine toujours, Piopolis et son sentier poétique de 4 km jalonnés d’œuvres en tout genre et la cabane des Zouaves, ces soldats du pape qui ont nommé ce lieu en l’honneur de tous ceux qui ont guidé les catholiques.
D’autres, décidés à réunir randonnées et kayak, sauront trouver beaucoup de plaisir lors des trois jours que dure cette excursion. Le parcours de 48 km appelé chemin du Lac vous fera découvrir une facette différente de la région. Situés dans la MRC du Granit, les organisateurs vous offrent deux accès au lac Mégantic, un par Piopolis et l’autre par la Baie-des-Sables. Il est nécessaire toutefois de réserver.
Pour les personnes qui désirent effectuer une longue marche avec leur chien, l’entreprise propose un circuit où visiter des montagnes et des parcs s’avère un choix des plus intéressants. Ce trajet suit une partie de la Route des Sommets. Cinq des plus beaux monts deviennent accessibles pour cette randonnée avec votre animal de compagnie. Ce dernier, tout comme vous, a besoin de se mettre en forme avant d’affronter ce parcours.
Enfin, le Mini Compostelle sert aussi à promouvoir une cause cette année. Julie et Sylvie vont marcher 115 km pour accumuler des fonds à verser à la recherche sur le diabète juvénile de type 1. Sur le site même de l’organisme, on pourra joindre les marcheuses et commanditer des kilomètres pour la cause.
Qui dit aventure se déroulant sur quelques jours, suggère aussi de l’hébergement. Quel que soit votre choix, dans chaque municipalité, on peut trouver où se reposer convenablement. La sécurité des randonneurs est assurée grâce à un service de navette aux multiples facettes.
Toutes ces différentes activités ont pour but de s’évader du quotidien. La COVID, rappelait Mme Ladouceur, a affecté nos habitudes et sapé le moral de plusieurs. Elle s’est entourée de professionnels qui peuvent accompagner les marcheurs dans leurs démarches. En plus de Jean-Marie Croteau, Paule Rochette enseigne, lors de la Marche des Nomades, des techniques pour se régénérer tout en synchronisant sa respiration en fonction des parcours. Pour sa part, Carole Labrie propose une randonnée de conscience personnalisée.
L’expertise développée depuis quelques années fait du Mini Compostelle Mégantic une excursion des plus satisfaisantes à pratiquer dans un environnement pleine nature qui permet de « découvrir la région un pas à la fois ». Le site internet https://www.randonneemegantic.ca/services-longues-randonnees-a-megantic/accompagnement-marche-en-conscience/ doit être consulté pour assurer un choix judicieux de son séjour en région. Facile d’accès et très bien composé, il facilite la préparation de l’activité et son inscription.

Article précédentArticle suivant
©2023 Journal Le Haut-Saint-François