Actualités

Le dernier droit s’amorce pour la réfection de l’église Saint-Louis-de-France

Véritable joyau architectural et patrimonial, l’église Saint-Louis-de-France à East Angus entame le dernier droit de sa vaste rénovation entreprise en 2007. La récente implication financière du gouvernement du Québec de 123 751 $ s’ajoutant à la contribution du milieu de 53 036 $ permet d’entamer le début d’une série de travaux qui devraient se terminer, si tout va bien, à temps pour marquer le centenaire du bâtiment religieux en 2023.

Les responsables du comité de financement, dont le curé de la fabrique de la paroisse Saint-François-de-Laval, Daniel Gilbert, avaient convié les divers donateurs, bénévoles et médias à l’annonce de l’aide financière. On a profité de l’occasion pour présenter à la trentaine de personnes présentes un bilan des travaux effectués et ceux à venir. Le député de Mégantic, François Jacques, mentionnait être porteur de « bonne nouvelle pour tous ceux et celles qui partagent la conviction que le patrimoine est un atout pour notre avenir collectif. » L’aide financière, précise-t-il, est attribuée par l’entremise du programme visant la protection à la transmission et la mise en valeur du patrimoine culturel à caractère religieux découlant du ministère de la Culture et des Communications. Le montant octroyé couvre 70 % des coûts du projet de 176 787 $.

Mentionnons que la mise de fonds de 30 % du milieu provient principalement des recettes de la boutique Les Trouvailles au profit de l’église. Marie Aubin Roy, fondatrice de l’initiative amorcée en 2013, mentionne que l’apport de la boutique est multiple. Il permet de recueillir des fonds pour la restauration de l’église, de créer un esprit d’entraide dans la paroisse, d’offrir des articles à bas prix aux familles et encourager le recyclage. Tout indique que c’est avec des sous qu’on fait des dollars et beaucoup de dollars puisque la boutique a amassé plus de 155 000 $. Un groupe de bénévoles s’occupe de recueillir et mettre en état, si nécessaire, les objets. La générosité des gens à donner des articles et la précieuse contribution de la Pharmacie Proxim East Angus, Desruisseaux, Laliberté et Chouinard à prêter gracieusement le local contribuent au succès de la boutique. Les trouvailles au profit de l’église est ouverte tous les vendredis de 13 h à 16 h. Exceptionnellement, elle sera ouverte au public pour la grande vente de garage qui se tiendra les 17, 18 et 19 mai prochains.

Travaux
Les travaux, présentement en cours, prévoient une intervention de maçonnerie (transept) côté presbytère, les ancrages, solins des contreforts, côté presbytère, solins sur les contreforts, solins de toiture et le fenestrage (3e rosace), côté presbytère.

Autres travaux
Selon les intervenants, le coût du projet en cours avec ceux à venir nécessiteront un investissement global de 1,3 M$. La fabrique a déjà amassé la moitié du 400 000 $ nécessaire pour la participation du milieu. Même qu’une demande d’aide financière est déjà déposée pour la phase prévue l’an prochain. Pour ce qui est du reste, on projette solliciter d’autres partenaires financiers.

Bilan
Les travaux de restauration de l’église Saint-Louis-de-France amorcés depuis 2007 ont nécessité jusqu’à présent un investissement de 3 M$. Au cours de cette période, on a procédé à la restauration des toitures, l’installation d’un système d’alarme incendie, la restauration du clocher et entamé le début des travaux de maçonnerie. Selon les prévisions, une fois complétée, la réfection de l’église s’élèvera à 4,2 M$. Outre les subventions gouvernementales, la population, les commerçants, entreprises et municipalités de East Angus et Westbury auront contribué financièrement et sous différentes formes à la réalisation du projet. Mentionnons que le bâtiment religieux bénéficie de la cote d’évaluation « exceptionnelle » du Conseil du patrimoine religieux du Québec.

Article précédentArticle suivant
©2019 Journal Le Haut-Saint-François